Ces nouveaux capteurs infrarouges qui rendront les voitures encore plus autonomes

La Chine accueille cette semaine une importante mission économique belge. Mais en réalité, toute une série d’entreprises technologiques wallonnes sont déjà présentes et étaient déjà présentes la semaine passée, notamment à Shenzhen. C’est là, dans le sud-est de la Chine, que se tenait la China Hi-Tech Fair, une foire technologique qui est un rendez-vous incontournable pour qui souhaite rencontrer des start-up locales, détecter les innovations ou les bonnes pratiques qui seraient bien utiles chez nous.

Yannick Sartenaer était sur place pour le compte de AGC Automotive Europe. Son centre d’intérêt : les capteurs destinés aux véhicules autonomes. "On va bien sûr retrouver les caméras et les radars, qui sont déjà des capteurs utilisés aujourd’hui, mais on va aussi retrouver d’autres technologies émergentes, telles que le LiDAR, qui est une nouvelle famille de capteurs qui opèrent dans l’infrarouge, détaille-t-il. C’est une des technologies qu’on souhaite intégrer au sein de AGC et l’objectif de parcourir ce type de salon est d’identifier des acteurs LiDAR qui n’opéreraient pas dans le marché global, mais qui seraient représentés sur le marché chinois avec potentiellement des technologies originales, performantes et intéressantes qui peuvent compter sur l’échiquier des capteurs émergents."

Un "nuage 3D"

Mais à quoi sert le LiDAR ? "Son principal avantage, c’est la résolution, résume Yannick Sartenaer. Ça va donc permettre une détection et une classification presque en temps réel de l’environnement du véhicule, c’est-à-dire la construction d’un nuage 3D de tous les objets qui entourent le véhicule."

Pour le moment, un véhicule autonome ne reconnaît pas un être humain. Avec cette technologie, il pourra savoir si c’est un être humain, un chien, un arbre ou un poteau électrique. "Si on prend aujourd’hui un radar tel qu’il est équipé sur beaucoup de véhicules, ce type de capteur a une résolution de l’ordre du mètre et peut détecter s’il y a un obstacle devant la voiture, mais n’a pas la capacité de différencier cet obstacle et de le classifier comme étant un véhicule, un piéton ou un chien, alors qu’un capteur avec une résolution plus élevée, tel que le LiDAR, pourra finement détecter les contours de l’objet, et donc le classifier."

AGC Automotive fabrique notamment des vitrages pour l’automobile et l’idée est donc bien d’intégrer ces capteurs dans les vitres de l’automobile.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK