CEO Jackpot Day: les CEO du Bel20 ont déjà gagné autant qu'un Belge en une année

En ce 8 janvier, les administrateurs délégués des entreprises du Bel20 ont gagné, en travaillant les 8 premiers jours de l'année, l'équivalent de ce qu'un travailleur belge gagne en une année. C'est ce qu'annonce la CNE, le syndicat chrétien, qualifiant cette journée de "CEO Jackpot Day". 

On parle ici des grands patrons des entreprises privées cotées en bourse comme Colruyt, AB InBev ou encore Solvay. 

"Lorsqu'on regarde sur la dernière année qui vient de s'écouler, les salaires des CEO ont augmenté de manière spectaculaire de 26%. Le salaire médian d'un CEO est de 2,8 millions d'euros par an, celui d'un Belge c'est 45.000 euros. On remarque qu'il y a une différence énorme après une semaine de travail", explique Nabil Sheikh Hassan, économiste au service d'étude-CNE.

La salaire median de ces managers privés s’élevait en 2016 pratiquement à 46 fois le salaire d'une année pour un Belge. Et cette disproportion salariale ne fait que s'accentuer chaque année.

"Le salaire des personnes les mieux payées dans ce pays échappe à toute forme d'encadrement, alors que le salarié normal subit la loi de 1996 sur les salaires", ajoute-t-il. 

Selon le syndicat chrétien, depuis 1996, la Belgique a connu 9 années de baisse de salaires réels, dont 3 depuis la mise en place du gouvernement Michel. 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK