Ford Genk : 50 ans de production automobile en images

Les ouvriers de Ford-Genk en octobre 2014.
8 images
Les ouvriers de Ford-Genk en octobre 2014. - © ROLF VENNENBERND - BELGAIMAGE

C’est un fleuron de l'industrie de notre pays qui a fermé ses portes ce jeudi. Deux ultimes voitures sont sorties de l'usine Ford de Genk. Fin de partie. Revivez en images les 50 ans de production automobile dans le Limbourg.

En 1962, Ford installe à Genk l’usine modèle de son groupe. On y produira les modèles phares de la marque, tels que la Ford Transit ou la Ford Sierra. Mais chez nous, il y a surtout eu la Mondeo. Grâce à la production de ce modèle, le nombre de travailleurs à Ford Genk a grimpé jusqu'à 14 000 au début des années 90.

Un chiffre qui diminuait déjà 10 ans plus tard. En 2003, c'était carrément la restructuration avec la suppression de 3000 jobs. L'usine limbourgeoise perdra ensuite le modèle Transit qui sera désormais produite en Turquie.

Mais des jours meilleurs arrivent bientôt: Genk accueille la production de la S-Max, et de la Galaxy, en plus de la nouvelle Mondeo. Ford investit pour adapter l'usine. C’est l'embellie.

Mais le ciel se refait menaçant avec la crise de 2008. Les travailleurs doivent passer par le chômage technique. Deux ans plus tard, Ford promet pourtant l'arrivée de 3 nouveaux modèles qui sont censés assurer l'emploi jusqu'en 2020. L'entreprise reçoit au passage des millions de subsides flamands. Mais au final, c'est la douche froide. Après des rumeurs dans un sens, puis dans un autre, c'est la fermeture pure et simple qui est annoncée en octobre 2012.

La demande a chuté sur le marché automobile européen, le groupe réorganise sa production en fonction. La Mondeo, la S-Max et la Galaxy seront désormais produites à Valence, en Espagne. Rideau sur Ford-Genk.

Dominique Delhalle et Daphné Van Ossel

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK