Cartel: le japonais Hitachi Automotive s'acquitte d'une amende aux Etats-Unis

Une amende d'au moins 55,5 millions de dollars pour Hitachi
Une amende d'au moins 55,5 millions de dollars pour Hitachi - © YOSHIKAZU TSUNO

L'équipementier japonais Hitachi Automotive, accusé de pratiques anticoncurrentielles aux Etats-Unis, a annoncé mercredi avoir conclu avec la justice américaine un accord par lequel il s'engage à payer une amende d'au moins 55,5 millions de dollars (49,7 millions d'euros).

L'affaire porte sur "la vente d'amortisseurs à certains constructeurs d'automobiles", a expliqué la filiale du conglomérat industriel Hitachi dans un communiqué.

Hitachi Automotive Systems promet de "s'assurer du respect des lois en matière de concurrence en mettant en place plusieurs mesures pour éviter que ne se répètent" de telles infractions. Il cite une formation de ses dirigeants et employés et la conduite d'audits réguliers.

La compagnie avait déjà été mise en cause en 2013 dans un dossier similaire, impliquant neuf firmes japonaises. Celles-ci s'étaient engagées à verser plus de 740 millions de dollars d'amendes aux Etats-Unis pour s'être entendues illégalement sur les prix d'une série de pièces d'automobiles.

Plus récemment, en janvier, Hitachi avait écopé avec son compatriote Mitsubishi Electric d'une amende totale de 137 millions d'euros sur décision de la Commission européenne, pour avoir formé un cartel violant les règles de concurrence "dans le secteur des alternateurs et des démarreurs".

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK