Bruxelles gagne-t-elle la bataille des bureaux ?

Bureaux Bruxelles
Bureaux Bruxelles - © Flickr : historic.brussels

La région de Bruxelles-Capitale est-elle en train de gagner la bataille des bureaux face à la périphérie. La densité d'occupation des bureau est en effet plus forte à Bruxelles qu'en périphérie.

Selon l'observatoire des bureaux 2010 de la Société de Développement régional de Bruxelles, 3 m² de bureaux sur 10 sont inoccupés en périphérie contre moins d'un sur dix à Bruxelles.
A fin 2010, le taux de vacances, c'est-à-dire les bureaux mis en location, était à 9,5 % à Bruxelles, en légère baisse par rapport à 2009.
Par contre, il est en hausse sensible dans la périphérie à 33 %.
Pourquoi? Les explications très logiques de Michel De Beule, responsable de l'étude. "On a oublié que si on met la ville à la campagne, il n'y a plus de ville, il n'y a plus de campagne. Et donc on retrouve aujourd'hui l'attrait du réseau de transport mais aussi la proximité des services. Le commerçant ambulant qui, dans les parcs d'affaires en périphérie, assure une grande partie du service de déjeuner. Il n'y a pas tellement le choix pour tous ces employés qui, sinon, doivent réutiliser leurs voitures dans les embouteillages pour aller chercher un restaurant qu'ils trouveront d'ailleurs en ville".
Et les experts le confirment, c'est une tendance lourde qui va se maintenir voire même s'accentuer dans les années à venir. De quoi réjouir les autorités bruxelloises, mais ne dites pas à Charles Picqué, ministre-président qu'il est content. "Non je ne suis pas content, je ne suis jamais content du malheur des autres. Je constate en tout cas qu'il y a quelque chose de négatif à vouloir permettre des concurrences absurdes entre les régions".
Question naïve: cette concurrence absurde sera-t-elle mieux ou moins bien gérée après la réforme de l'État?
Vous me direz que cela dépendra de son contenu.

M. Visart

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK