Brussels Airlines restera-t-il belge ? Non peut-être !

Le projet est mis entre parenthèse depuis les attentats du 22 mars
Le projet est mis entre parenthèse depuis les attentats du 22 mars - © STRINGER - BELGA

Quel avenir pour Brussels Airlines ? La décision concernant le rachat total de la compagnie aérienne devait être prise demain, lors du conseil d’administration de la Lufthansa. Il n’en sera finalement rien.

Le projet au point mort depuis les attentats

Les discussions entre Allemands et Belges étaient pourtant bien avancées. Brussels Airlines était enfin revenu dans le vert financièrement. Une première depuis 2011. Et surtout, une condition imposée par la compagnie allemande avant de parler d’un éventuel rachat total.

Mais depuis les attentats du 22 mars les négociations semblent être au point mort. Désormais, la principale préoccupation de la direction est de "faire redémarrer à 100% Brussels Airlines". Le projet de rachat semble donc retardé, mais pas annulé.

Une question se pose alors : que va faire la Lufthansa de la compagnie aérienne belge ? Plusieurs options sont envisageables. Brussels Airlines pourrait voir ses vols européens transférés chez Eurowings, une nouvelle compagnie low cost, ou changer de nom pour devenir Brussels Wings. Une perte d’identité qu’exclut  Etienne Davignon, président de la SN Airholding : "Je ne suis pas intransigeant de nature, mais mon but c’est que la compagnie demeure pérenne à partir de Bruxelles qui est un lieu important pour l’aviation".

Il réaffirme néanmoins son envie d’arriver à un accord avec Lufthansa : "Nous n’aurions pas intérêt à intégrer une structure qui ne nous apporterait pas un plus par rapport à nos employés, nos pilotes et le personnel de l’aéroport. Nous avons un objectif commun".  Mais il faudra attendre le prochain conseil d’administration pour connaître la décision finale de la compagnie allemande.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK