Etienne Davignon (Brussels Airlines): "On ne peut pas dire le nombre de vols qu'il y aura lundi"

"Brussels Airlines présentera un plan concret de croissance fin juin" a annoncé Etienne Davignon
"Brussels Airlines présentera un plan concret de croissance fin juin" a annoncé Etienne Davignon - © Tous droits réservés

Le service clientèle de Brussels Airlines tente toujours de trouver une solution pour les quelque 63.000 passagers touchés par la grève des pilotes la semaine prochaine, indique vendredi la compagnie. Le call center est saturé en raison des nombreux appels et de la complexité à trouver une alternative qui convient au passager.

Christina Foerster, CEO de Brussels Airlines a tenu lors d'une conférence de presse, ce vendredi après-midi, à s'excuser pour les passagers qui ont un vol annulé ou qui doivent rentrer chez eux: "Il y aura une compensation, nous sommes flexibles pour trouver une solution adaptée à chacun. Pour le moment, on a décidé de concentrer nos vols sur les destinations où il est difficile de trouver une alternative" a-t-elle annoncé.  

Etienne Davignon a de son côté souhaité mettre deux choses au clair: d'une part, l’ADN de Brussels Airlines a toujours été de promouvoir le dialogue social quels que soient les aléas rencontrés. La priorité est donc la négociation avec le personnel, a-t-il déclaré. Deuxièmement, il y a une réelle volonté de croissance au sein du groupe Eurowings. Brussels Airlines reste une entité à part entière au sein du groupe. Brussels Airlines ne va pas être intégré et disparaître.

Etienne Davignon ne dira par contre rien sur ce qui sera dit au personnel lundi au cours de la procédure de conciliation. 

Un plan concret de croissance sera présenté fin juin, a-t-il annoncé, qui couvrira l’ensemble des activités de Brussels Airlines. 

Pas d'augmentation salariale de 25 %

Dieter Vranckx, CFO de Brussels Airlines, pointe quant à lui des éléments sur lesquels sa compagnie n’a pas la main et qui mettent la pression sur la compagnie: le prix du fuel (32% plus élevé qu’en 2015) qui va continuer à augmenter, le dollar américain fluctue beaucoup et un augmentation de 18% en raison de l’indexation des prix.

Thibaut Dumoulin, vice-président des Flight Opérations refuse "Nous avions reçu une liste de 12 points de la délégation syndicale. Un de ses points est l’augmentation salariale de 25% des pilotes. C’est plus que le bénéfice fait en 2017, nous ne pouvons pas rencontré cette demande."

Nombre de vols imprécis

Etienne Davignon explique ne sait pas comme la situation va se dérouler lundi: "Nous ne pouvons pas dire le nombre de vols qu’il y aura lundi. La priorité est de savoir quels vols ne partiront pas pour pouvoir prévenir les passagers." 

Christina Foerster assure que la compagnie fera le re-booking pour tous les passagers touchés par la grève: "Il faut nous laisser le temps de le faire pour eux, nous sommes ceux qui avons la meilleure vue d’ensemble. Si le passager trouve une solution par lui-même et puis demande une compensation, nous devrons vérifier et ça ne va créer que de la confusion.

Dieter Vranckx souligne quant à lui l'impact économique d'une grève : "Deux jours de grève, cela représente un coût d'environ 10 millions d’euros, 4,7 millions par jours de grève."

Thomas Cook a trouvé une solution pour la plupart de ses clients

Le tour-opérateur Thomas Cook a trouvé une solution pour 95% de ses clients touchés par la grève des pilotes de Brussels Airlines, a indiqué vendredi la porte-parole de Thomas Cook, Leen Sergers.

Il s'agit principalement de clients qui ont réservé une destination au soleil. Les clients qui ont réservé un voyage (package) lundi ou mercredi pourront partir comme prévu.

La porte-parole précise que la situation est suivie de près. Du personnel supplémentaire a été déployé à la centrale téléphonique du voyagiste.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK