Bpost "résiliente" au deuxième trimestre grâce aux colis mais ne versera pas de dividende

Bpost "résiliente" au deuxième trimestre grâce aux colis mais ne versera pas de dividende
Bpost "résiliente" au deuxième trimestre grâce aux colis mais ne versera pas de dividende - © LAURIE DIEFFEMBACQ - BELGA

Bpost a souffert d'une forte baisse du volume de courrier au deuxième trimestre, accentuée par la crise du coronavirus, mais l'entreprise a fait montre de "résilience" grâce à l'excellente tenue de l'e-commerce et des livraisons de colis. Bpost confirme ses prévisions annuelles mais ne versera pas de dividendes au titre de son exercice 2020, a-t-elle annoncé mardi.

Le total des produits d'exploitation du groupe s'élève à 1,052 milliard d'euros au deuxième trimestre, en hausse de 12,5% par rapport à la même période de 2019.

Les revenus avant taxes et intérêts (ebit) se montent quant à eux à 70,2 millions d'euros, en recul de 30%, avec un impact total du Covid-19 estimé à -9,5 millions d'euros pour le deuxième trimestre.

Si la croissance du volume des colis en Belgique et aux Pays-Bas a explosé (+78,4%) au deuxième trimestre, dans le contexte de la crise du coronavirus et d'une forte activité du commerce en ligne, le volume du courrier distribué a, lui, fortement diminué, chutant de 17,7%, alors que cette activité est traditionnellement plus rentable.

In fine, le bénéfice net de Bpost s'est dès lors contracté de 30% par rapport au deuxième trimestre 2019 et atteint 43,6 millions d'euros.

Pour l'ensemble du premier semestre 2020, les produits d'exploitations s'élèvent à 1,99 milliard d'euros (+7,9%), l'ebit à 141,3 millions d'euros (-25,9%) et le bénéfice net à 91,5 millions d'euros (-18,9%).

Compte tenu des incertitudes liées au coronavirus, le conseil d'administration de Bpost recommandera à l'assemblée générale des actionnaires de ne pas distribuer de dividende sur les résultats de l'exercice complet 2020.

Bpost confirme néanmoins ses prévisions d'un ebit ajusté situé entre 240 et 270 millions d'euros "en supposant qu'il n'y ait pas de second confinement national ou important au niveau local en 2020, ni d'événement découlant des incertitudes liées au Covid-19".

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK