Bourses en baisse et pétrole en hausse après les attaques en Irak

Les marchés d'actions souffraient mercredi dans les premiers échanges en Asie, victimes de l'escalade des tensions entre l'Iran et les Etats-Unis, les attaques menées par Téhéran contre des bases américaines en Irak faisant aussi bondir les cours du pétrole. Vers 10H15 (02H15 HB) l'indice vedette de la Bourse de Tokyo lâchait 2,44% à 23.001,35 points, une chute de plus de 574 points par rapport à sa clôture la veille. L'indice élargi Topix cédait de son côté 2,33% à 1.684,94 points.

Les Bourses chinoises ont également ouvert en forte baisse, surtout celle de Hong Kong qui cédait 1,35% à 27.938,63 points dans les premiers échanges. Shanghai reculait de 0,47% et Shenzhen de 0,63%.

Des dizaines de missiles

L'Iran a annoncé tôt mercredi avoir tiré "des dizaines de missiles" sur une base en Irak utilisée par des soldats américains en représailles à l'assassinat à Bagdad par Washington du général iranien Qassem Soleimani la semaine dernière, promettant des "réponses encore plus dévastatrices" en cas de nouvelle offensive américaine.

L'Iran a par la suite également menacé de frapper Israël et d'autres "alliés" des Etats-Unis. Le Pentagone a confirmé que "plus d'une douzaine de missiles" avaient été tirés par l'Iran contre les bases d'Aïn al-Assad et d'Erbil en Irak, utilisées par l'armée américaine.

Les craintes d'une guerre ouverte entre les deux pays, qui s'étaient temporairement apaisées mardi, ont été aussitôt ravivées. "Ça ne va pas être joli aujourd'hui" sur les marchés d'actions, a commenté dans une note Stephen Innes, stratégiste Asie chez AxiTrader. Avec la montée des inquiétudes au Moyen-Orient, les investisseurs se ruaient sur le yen, valeur refuge traditionnelle, un mouvement qui pénalise les groupes nippons exportateurs.

Vers 02H30 HB le dollar tombait ainsi à 107,85 yens, contre 108,42 yens mardi après la fermeture de la Bourse de Tokyo. L'euro valait 120,37 yens contre 121,28 yens la veille. L'euro rebondissait légèrement par rapport au billet vert, à raison d'un euro pour 1,1162 dollar contre 1,1143 dollar la veille à 21H00 HB. Les menaces grandissantes dans le Golfe après les tirs de missiles iraniens faisaient s'envoler les cours du pétrole mercredi matin dans les échanges en Asie, en raison des craintes pour la production et les stocks de brut.

Vers 02H30 HB le baril de brut américain WTI bondissait de 3,46% à 64,87 dollars et le Brent de la mer du Nord gagnait 3,66% à 70,77 dollars. La flambée des cours de l'or noir profitait à certains groupes pétroliers nippons, comme Inpex dont l'action prenait 2,07% à 1.207,5 yens.

Mais à part l'énergie, tous les secteurs d'activité représentés dans le Nikkei étaient profondément dans le rouge, notamment la chimie et l'industrie. Parmi les poids lourds de la cote tokyoïte, japonais, Toyota chutait de 1,78% à 7.578 yens, SoftBank Group de 2,2% à 4.544 yens, tandis que Sony limitait les dégâts (-0,69% à 7.602 yens).

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK