Boire une bière au café pourrait coûter plus cher dès le 1er mars

Le brasseur AB InBev va augmenter ses prix pour les livraisons aux cafés
2 images
Le brasseur AB InBev va augmenter ses prix pour les livraisons aux cafés - © HERWIG VERGULT - Belga

Le brasseur AB InBev va augmenter ses prix pour les livraisons aux cafés. En moyenne, l'augmentation sera de 5,8%. Le fût de bière augmentera en moyenne de 5,5%, a annoncé le brasseur mardi. Ces nouveaux tarifs seront d'application à partir du 1er mars.

Fin de l'année 2011, AB InBev avait déjà annoncé une augmentation moyenne de 5,9% pour la bière destinée au secteur de la distribution. Alken-Maes pourrait suivre.

Ces adaptations des prix sont une conséquence directe de l'augmentation significative des prix des matières premières et de l'énergie, exerçant ainsi une pression supplémentaire sur les coûts opérationnels, explique le brasseur.

"En une année, les prix du marché pour les matières premières de base comme le blé, le maïs et le froment ont subi des augmentations moyennes de 15% à 45%, alors que les prix de l'énergie et des emballages continuent à augmenter. Ces éléments-ci ainsi que d'autres facteurs, comme l'indexation des salaires, se traduisent en une hausse considérable de nos coûts de production fixes et variables en général", ajoute encore AB InBev dans son communiqué.

Le SNI, qui représente les indépendants, a déploré une "nouveau coup dur pour l'horeca". "C'est un nouveau coup dur pour le secteur de l'horeca, surtout pour les cafés qui, en raison de l'interdiction de fumer, ont vu diminuer sensiblement leurs revenus et qui ont connu une hausse des faillites", explique Christine Mattheeuws, présidente du SNI. 

"Le prix de la bière reste démocratique"

"Le prix d'un verre de bière reste démocratique", réplique AB InBev. "Quand on voit le prix d'une bière dans l'horeca à côté de celui de l'eau, la bière reste une boisson bon marché", a souligné la porte-parole d'AB InBev Karen Couck.

Alken-Maes pourrait suivre

Le brasseur Alken-Maes n'a pas encore pris de décision quant à une éventuelle augmentation du prix des fûts pour l'horeca, a précisé mardi Lars Vervoort, porte-parole d'Alken-Maes.

"Je n'exclus pas une augmentation pour l'horeca. Nous sommes aussi confrontés à des coûts en hausse, comme l'inflation, l'indexation des salaires, la hausse du prix des matières premières et de l'énergie. Mais nous n'avons pas encore pris de décision", a précisé Lars Vervoort.

A la fin de l'année 2011, AB InBev et Alken-Maes avaient décidé d'augmenter le prix des bacs et canettes d'environ 6% pour les supermarchés et grossistes. Ils n'avaient pas encore pris de décision pour l'horeca à ce moment-là.

Belga
Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK