Beyond Meat, l'entreprise qui cartonne sans faire de bénéfices

Beyond Meat, l'entreprise qui cartonne sans faire de bénéfices
Beyond Meat, l'entreprise qui cartonne sans faire de bénéfices - © Drew Angerer - AFP

La tendance vegan a le vent en poupe. Avec elle, ce sont de nombreuses entreprises qui tente de surfer sur cette vague. Parmi elle, une start-up californienne, Beyond Meat, rencontre un succès phénoménal avec ses burgers végétaux et ses saucisses sans viande.

Son chiffre d’affaires est en forte hausse, mais Beyond Meat perd de l’argent. Sa valeur boursière a été multipliée par quatre en un mois à peine et se chiffre aujourd'hui à peu près six milliards de dollars. Pourtant l'entreprise ne fait pas de bénéfices. 

L'année dernière, Beyond Meat a perdu 30 millions de dollars sur un chiffre d’affaires de 88 millions. Pour Ethan Brown, le patron de l’entreprise, c’est un choix assumé.

"La question est vraiment : faut-il investir pour le long terme ?", explique-t-il à la chaine CNBC. "On pourrait limiter les investissements et devenir profitable plus vite, mais il reste tellement à faire dans l’innovation et le développement de notre logistique et de nos capacités de production qu’il vaut mieux investir massivement maintenant pour générer des bénéfices plus importants par la suite".

L'Europe en ligne de mire

Avec l’argent de cette introduction en Bourse, Beyond Meat va ainsi pouvoir accroître ses capacités de production, qui a fortement freiné sa croissance en 2018. En plus des États-Unis, l’entreprise vient d’annoncer cette semaine son intention de construire une usine aux Pays-Bas, qui devrait en principe être opérationnelle au premier trimestre de 2020.

L’Europe fait donc partie des marchés cibles pour Beyond Meat. Les produits de la marque américaine sont d'ailleurs déjà distribués dans les supermarchés Albert Heijn aux Pays-Bas, Tesco au Royaume-Uni et chez nous, en Belgique, via Delhaize.

Le succès boursier de Beyond Meat et ses projets d’expansion reflètent un marché qui est littéralement en plein boom. Selon la banque Barclays qui vient de sortir une étude sur le sujet, il est estimé que le marché des alternatives végétales à la viande devrait peser 140 milliards de dollars dans 10 ans, environ 10% du marché total de la viande ; ce serait 10 fois plus qu’aujourd’hui.

A ce titre, la concurrence s’organise dans ce segment de consommation, avec la présence d'Impossible Foods. Cette société a noué un partenariat aux Etats-Unis avec la chaîne de fast food Burger King. Elle n'est pas la seule à se lancer puisque la multinationale suisse Nestlé vient elle aussi de lancer son burger végétarien. D'autres sociétés ne devraient d'ailleurs pas tarder à se positionner.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK