Belgacom: recours envisagé contre la loi limitant le salaire des patrons

Didier Bellens, patron de Belgacom, a eu un salaire de 2,2 millions d'euros brut en 2012
Didier Bellens, patron de Belgacom, a eu un salaire de 2,2 millions d'euros brut en 2012 - © Belga

Le groupe de télécommunications Belgacom envisage un recours contre la loi limitant le salaire des patrons qui lui coûterait 30 millions d'euros cette année, rapporte mercredi le journal Le Soir.

Cet avant-projet de loi de Paul Magnette (PS), ministre de tutelle des entreprises publiques, vise à imposer un plafond salarial dans ces sociétés.

Didier Bellens, l'administrateur délégué de Belgacom, qui a touché 2,2 millions d'euros brut en 2011, pourrait voir cette rétribution, dans un nouveau contrat, rabotée de 62% si la nouvelle norme est approuvée.

Mais la loi pourrait aussi engendrer une perte de 30 millions d'euros pour Belgacom en 2013, estime l'entreprise qui s'en est ouverte au journal Le Soir, dont le conseil d'administration a étudié l'impact d'une telle législation.

La nouvelle loi entraînerait en effet des départs au sein de la direction du groupe de télécoms, avec comme corollaires des surcoûts, liés à des recrutements et des formations, et des pertes, causées par des retards dans les projets, ainsi qu'un découragement de la classe dirigeante, explique le journal.

En cas de promulgation de la loi, le conseil d'administration de Belgacom pourrait déposer un recours contre le texte. L'opérateur se retournerait alors contre son actionnaire majoritaire, L'Etat belge.

Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK