Belfius présente ses résultats "solides" du premier semestre 2018

100 millions d'euros seront reversés à l'État belge.
2 images
100 millions d'euros seront reversés à l'État belge. - © JASPER JACOBS - BELGA

La banque Belfius a présenté ce vendredi ses résultats du premier semestre de cette année. Un résultat après impôts de 335 millions d'euros (26 millions de moins par rapport à la même période en 2017) que la banque annonce fièrement et justifie, entre autres, par son business model pertinent et la satisfaction de ses clients. Avant impôts, le résultat de la banque est de 6,29% supérieur au premier semestre 2017.

"Les résultats semestriels 2018 confirment la solidité financière de Belfius et la pertinence d'un business model axé sur la bancassurance, la diversification des revenus et la satisfaction des clients", peut-on lire dans le communiqué de presse de la banque. Elle affirme aussi que ce résultat net de 355 millions d'euros offre la possibilité de reverser un dividende d'un montant de 100 millions d'euros à l'État belge. Ce qui représente 25 millions de plus que l'année dernière à la même période. 

Les meilleurs résultats de Belfius depuis sa création

Aussi, la banque a attiré 121.000 nouveaux clients durant ces six premiers mois et le nombre d'utilisateurs actifs de l'application mobile a, lui, augmenté également et atteint 1,2 million. L’accent est désormais mis sur la digitalisation de Belfius. 70 millions d’euros supplémentaires sont dégagés pour faire de la banque une entreprise digitale avec "des talents humains". 

Durant la conférence de presse Marc Raisière, CEO de Belfius, s'est réjoui : "Ce sont les meilleurs résultats de semestre que Belfius connaît depuis sa création. C’est clairement cette stratégie de diversification des segments économiques que nous avons entrepris en 2013 qui portent aujourd’hui leurs fruits"

Jos Clijsters, président du CA a quant à lui abordé la future entrée en bourse de la banque : "Ce n'est pas parce que nous allons entrer en bourse que nous allons changer l’ADN de Belfius. Belfius restera Belfius", a-t-il promis. "En ce qui concerne le timing, nous ferons appel à des consultants, des analystes de marché et nous attendons le 'go' pour y aller." 

Les dossiers techniques doivent être terminés pour la fin du mois d'août. Le gouvernement fédéral devra, après la période estivale, analyser une série de documents pour, ensuite, donner son feu vert à la consultation des analystes et à l'entrée en bourse.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK