Batibouw: l'association belge des victimes de l'amiante manifeste à Batibouw

Batibouw: l'association belge des victimes de l'amiante manifeste au stand Eternit à Batibouw
Batibouw: l'association belge des victimes de l'amiante manifeste au stand Eternit à Batibouw - © SISKA GREMMELPREZ - BELGA

Des membres d'Abeva, l'association belge des victimes de l'amiante, ont protesté pacifiquement samedi devant le stand du géant du ciment Eternit lors du salon Batibouw. L'action visait à faire prendre conscience aux dirigeants actuels d'Eternit des problèmes que l'amiante leur cause encore quotidiennement. Les manifestants ont par ailleurs exigé de l'entreprise qu'elle contribue aux coûts de l'enlèvement de l'amiante.

L'amiante, dont toutes les variétés sont classées cancérogènes, est interdit en Belgique depuis 1998. Eternit a donc été forcée d'arrêter sa production mais ce matériau toxique est encore présent dans de nombreux bâtiments publics, dont des écoles.

Le pic du nombre de victimes de l'amiante est attendu dans les années 2030

"Les autorités n'ont pas d'argent pour enlever l'amiante. Eternit et la famille Emsens, la troisième plus riche de Belgique, doivent donc prendre leurs responsabilités et contribuer à l'enlèvement de l'amiante. Actuellement, ce sont vous et moi qui payons pour ça", a déclaré Eric Jonckheere, le président d'Abeva.

L'association estime par ailleurs que beaucoup plus de moyens doivent être investis dans la prévention, le problème de l'amiante serait trop vite renvoyé aux oubliettes.

"Le pic du nombre de victimes de l'amiante est attendu dans les années 2030 à 2035. Les autorités essayent de prendre des mesures, mais il manque de moyens financiers", a encore souligné M. Jonckheere.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK