BASF ne veut plus vendre le fipronil comme pesticide

BASF ne veut plus vendre le fipronil comme pesticide
BASF ne veut plus vendre le fipronil comme pesticide - © PATRICK HUISMAN - AFP

Le groupe chimique allemand BASF a décidé de ne pas demander la prolongation de son autorisation européenne de mise sur le marché du fipronil comme insecticide, laquelle arrive à échéance le 30 septembre. Une décision qui a été prise d'initiative par le groupe allemand, et seulement pour des raisons économiques, et qui n'a donc rien à voir avec le récent scandale des œufs contaminés, insiste mercredi une porte-parole de BASF.

Le fipronil a été mis au point en 1987 par la société française Rhône-Poulenc. BASF en a finalement racheté les droits en 2003. La substance est actuellement utilisée dans des produits contre les fourmis, les cafards et les termites. "Les produits sur le marché sont inoffensifs pour l'homme et l'environnement tant que l'on respecte strictement le manuel d'utilisation", souligne la porte-parole.

L'usage du fipronil sur des animaux destinés à l'alimentation est interdit dans l'Union européenne. Il peut par contre être utilisé par des vétérinaires, par exemple pour protéger des chiens contre des puces, poux ou tiques, comme insecticide ou dans le traitement de semences.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

Recevoir