Bart De Wever chasse l'ancien slogan d'Anvers: un coût d'un demi-million

Bart De Wever chasse l'ancien slogan d'Anvers: un coût d'un demi-million
Bart De Wever chasse l'ancien slogan d'Anvers: un coût d'un demi-million - © Tous droits réservés

La ville d'Anvers se trouve devant un vaste chantier. Le nouveau bourgmestre, Bart De Wever, ne veut plus du slogan: "Anvers, la ville est à tout le monde". Problème, cela se trouve sur des milliers de supports. Il faudra tout changer. Et cela va coûter près d'un demi-million d'euros.

Bart De Wever l'avait annoncé pendant la campagne électorale: avec lui, la ville ne sera plus "à tout le monde". Il a tenu parole. Le collège a été très rapide pour suivre ce chemin.

Le slogan "'t Stad is van iedereen" ("La ville est à tout le monde") doit disparaître. En revanche le A en forme de soleil peut, lui, rester.
 
Et chasser ce slogan, c'est un travail de titan. Patrick Janssens, l'ancien bourgmestre, avait semé sa phrase un peu partout.
 
Il y a bien sûr les plans de la ville, il y a les brochures communales, mais encore les calendriers d'enlèvement d'immondices. Sans oublier les drapeaux, les règlements des parcs communaux, les panneaux dans les cimetières...
 
Plus original, les endroits de nourrissage des chats errants. Là aussi, la ville d'Anvers est à tout le monde.
 
Tout cela doit être remplacé. Mais il faut encore attendre le nouveau slogan. Selon le Morgen, qui a tenté l'inventaire, cela pourrait coûter près de 500 000 euros.
 
Michel Lagase avec Ju. Vl.
 
Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK