Barrages: le secteur de la distribution demande aux autorités d'intervenir

L'approvisionnement des magasins est menacé, selon Comeos
L'approvisionnement des magasins est menacé, selon Comeos - © ANTHONY DEHEZ - BELGA

Comeos, la fédération du commerce et des services, condamne les blocages de zonings industriels et des autoroutes par les chauffeurs de camions. La fédération demande aux autorités compétentes d'intervenir car l'approvisionnement des supermarchés est compromis, indique mardi Comeos.

"En Belgique, une vingtaine de dépôts assurent l'approvisionnement de quelque 4000 supermarchés, qui représentent 75% du secteur", explique Jan Delfosse, directeur général de Comeos. "Les chauffeurs bloquent depuis plusieurs jours maintenant l'accès à plusieurs de ces dépôts. C'est inacceptable: l'approvisionnement des magasins est compromis".

"Ces blocages sont illégaux. Il s'agit d'un conflit purement économique entre les chauffeurs et les autorités. Les dépôts des supermarchés sont trop souvent la victime de telles actions. Il faut donner un signal clair comme quoi ceci n'est pas permis. Nous demandons dès lors que les autorités locales, à savoir les bourgmestres et la police locale, interviennent le plus rapidement possible", ajoute Jean Delfosse.

Colruyt : l'approvisionnement des magasins menacés

Le groupe Colruyt confirme que les blocages de ses centres de distribution d'Ollignies (Ath/Lessines) et de Ghislenghien provoquent d'importants dommages commerciaux. Les barrages limitent l'approvisionnement des magasins. Les collaborateurs des centres de distribution ne peuvent plus y travailler et sont en situation de chômage (technique) pour force majeure.
L'activité de tous les magasins Colruyt est menacée, selon le groupe, qui "regrette ces actions". Le groupe Colruyt se dit être "la victime d'une mesure gouvernementale".