Baromètre Digital Wallonia: hausse impressionnante des paiements mobiles en Wallonie

C'était le dossier de la séquence "Ecomatin" ce vendredi sur La Prem1ère : le baromètre de maturité numérique des citoyens Wallons publié ce par Digital Wallonia (à consulter en intégralité en cliquant ici). Parmi les principaux enseignement de ce baromètre, un constat d'impose : les paiements mobiles croissent de manière impressionnante en Wallonie.

Un Wallon sur quatre a l’habitude de faire des paiements mobiles (transfert d’argent de personne à personne, virements vers des comptes bancaires, paiement par code QR). C’est deux fois plus qu’il y a deux ans, mais ce n’est pas non plus une grosse surprise. On le voit bien, les usages mobiles explosent en Belgique, l’e-commerce aussi d’ailleurs. Plus d’un Wallon sur deux achète des biens des services sur Internet.

Les achats de vêtements en tête

Les principaux achats des Wallons concernent d’abord, pour 60%, l’univers des vêtements, les accessoires et les chaussures. Et puis les voyages et bien sûr les livres et aussi les tickets de spectacles cinéma par exemple ou concert. En revanche la première chose que relève Hélène Raimond, experte à l’Agence du numérique, c’est comment les Wallons préparent leurs achats que ce soit des achats en ligne ou pas d’ailleurs . Ils s’informent, ils cherchent, ils comparent systématiquement sur Internet. C’est devenu un réflexe dit-elle. D’un point de vue stratégique pour nos entreprises, c’est un point absolument essentiel.

"Étant donné que ça fait partie maintenant des habitudes du consommateur de profiter d’Internet pour mieux connaître le produit et profiter de prix avantageux, même s’il n’y a pas transaction e-commerce, il devient vital d'être visible sur le Net", explique Hélène Raimond.

De l'importance d'être visible sur la toile

Il n'empêche, les plus petits de nos commerçants n’ont pas tous intégré la nécessité d’être présents et visibles sur le Net. Quant à ceux qui sont déjà actifs dans l’e-commerce, ils n’ont pas encore tous pris en compte l’essor de la mobilité. Car 12% des achats en ligne transitent désormais par nos smartphones, contre 6% dans le précédent baromètre.

Cet essor du numérique ne concerne pas tout le monde. Selon le baromètre, la fracture numérique existe toujours. Deux publics sont manifestement sous représentés dans les usages numériques, et pas seulement pour ce qui est des achats en ligne : les plus de septante ans et les populations précarisées, notamment les femmes seules avec enfant. Une famille avec maman célibataire n’est pas équipé. 

Le baromètre montre aussi que les universitaires et les bacheliers sont les principaux acheteurs sur Internet, toutes catégories de biens confondues. Sans doute parce que leur éducation leur permet de percevoir les enjeux et surtout les opportunités du numérique.

7 Eco consacre son dossier au baromètre de Digital Wallonia

Le baromètre de Digital Wallonia était aussi au centre des discussions dans l'émission "7 Eco" sur La Prem1ère. A découvrir en intégralité ci-dessous.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK