La Banque nationale suisse pourrait envisager d'arrimer le franc à l'euro

100 francs suisses
100 francs suisses - © flickr/hubeler

La Banque nationale suisse (BNS) n'exclut aucune mesure pour contrer l'appréciation du franc. Y compris un arrimage à l'euro, même si "ce n'est certainement pas la mesure la plus facile à mettre en oeuvre, ni sur sur le plan politique, ni sur le plan légal", estime Jean-Pierre Danthine, membre de la direction générale de la BNS dans une interview parue jeudi dans le journal suisse "Le Temps".

Questionné sur ce que l'institut d'émission pourrait encore faire pour renforcer son action, il répond que "la situation est extrêmement complexe et difficile. Rien n'est exclu".

Un discours partagé par le vice-président de la BNS, Thomas Jordan.

A propos d'un arrimage à l'euro, ce dernier explique qu'il "peut se représenter un lien temporaire avec la monnaie unique européenne, aussi longtemps que la mesure est compatible avec la stabilité des prix à long terme".

Mais l'idée d'établir un lien permanent entre les deux monnaies n'est pas compatible avec le mandat de la BNS, avertit-il dans une interview accordée aux journaux "Tages-Anzeiger" et "Bund".


Belga
Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK