Bannie par Londres, la chaîne chinoise CGTN se tourne vers la France

Bannie par Londres, la chaîne chinoise CGTN se tourne vers la France
Bannie par Londres, la chaîne chinoise CGTN se tourne vers la France - © TOLGA AKMEN - AFP

La chaîne publique chinoise d'information en anglais CGTN a lancé une démarche auprès du régulateur français de l'audiovisuel qui, en cas d'issue favorable, pourrait lui permettre de reprendre la diffusion de ses programmes au Royaume-Uni.

Début février, le régulateur britannique des communications avait révoqué la licence de CGTN, considérant qu'elle était assujettie au Parti communiste chinois.

En vertu d'un traité du Conseil de l'Europe, la CETT (convention européenne sur la télévision transfrontière), il suffirait que CGTN soit légalement autorisée à émettre ailleurs en Europe pour qu'elle puisse diffuser ses programmes au Royaume-Uni.

Or le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) a été sollicité en décembre par CGTN pour vérifier si elle relevait de sa compétence. Il suffit en effet à une chaîne d'être diffusée par un satellite appartenant à un opérateur français pour qu'elle relève de la compétence du CSA.

Le régulateur doit effectuer des vérifications pour s'assurer que CGTN remplit bien ces critères, et si c'est le cas, la chaîne pourra se prévaloir de cette compétence française pour diffuser ses programmes dans tous les pays signataires de la CETT, y compris au Royaume-Uni. 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK