Bank of Jerusalem propose 100 millions d'euros pour Dexia Israël

Dexia est soupçonné de financer des colonies juives en Palestine
Dexia est soupçonné de financer des colonies juives en Palestine - © Archive Belga/HERWIG VERGULT

Bank of Jerusalem offre 515 millions de shekels (environ 103 millions d'euros) pour la filiale israélienne de Dexia, a-t-on appris lundi. Il y a quelques semaines, le groupe franco-belge avait confirmé son intention de se défaire, avant l'été, de Dexia Israël, accusée de financer illégalement la colonisation israélienne dans les territoires palestiniens.

L'offre de Bank of Jerusalem concerne toutes les actions de la filiale de Dexia. Dexia Israël Bank Ltd est cotée à la Bourse de Tel Aviv.

La filiale israélienne de Dexia vaut au groupe, depuis des années, de sévères critiques en raison de ses activités de financement dans les colonies juives situées dans les territoires palestiniens.

Lors de la dernière assemblée générale du groupe bancaire, un groupe de plusieurs dizaines d'actionnaires avait protesté contre ces activités de financement de la colonisation israélienne, qualifiées d'illégales au regard du droit international.

Le président de Dexia, Jean-Luc Dehaene avait souligné que l'actuelle équipe dirigeante avait hérité des activités israéliennes -acquises en 2001- et qu'il avait déjà été décidé de ne plus financer de nouveaux projets liés à la colonisation. Jean-Luc Dehaene avait également laissé entendre que Dexia voulait finaliser avant l'été la vente de ces activités et négociait en ce sens.

Belga

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK