Avec le télétravail, il y a une pénurie de puces électroniques et elle pourrait durer encore deux ans

Le producteur américain de puces électroniques Intel craint que la pénurie en semi-conducteurs ne dure encore deux ans en raison du délai nécessaire pour la construction de nouvelles usines. Plusieurs secteurs industriels, comme l’automobile, font face à une pénurie de puces électroniques, alors que les fabricants de semi-conducteurs donnent la priorité aux ordinateurs et autres appareils électroniques, en forte demande depuis un an pour le télétravail ou le divertissement à domicile.

Selon le CEO d’Intel, il faudra encore quelques années avant que les livraisons ne reprennent à pleine capacité. Notamment parce que la demande croissante met aussi la pression sur l’approvisionnement en matériel. La société américaine a annoncé récemment qu’elle allait investir 20 milliards de dollars dans deux nouvelles usines en Arizona (centre des États-Unis). "Mais cela durera quelques années avant d’atteindre la pleine capacité, comme c’est toujours le cas lorsque l’on construit de nouvelles fabriques", explique le CEO.


►►► Lire aussi : Plusieurs pays européens dont la Belgique s’unissent dans les semi-conducteurs et les puces électroniques


Intel a longtemps été le leader incontesté des processeurs pour les ordinateurs, mais a connu quelques revers à l’occasion de l’introduction de nouvelles puces de 7 nanomètres, plus efficaces. Les problèmes sont réglés aujourd’hui, selon le responsable. Le groupe fait toujours partie des leaders mondiaux des semi-conducteurs, mais il a pris du retard dans les composants pour téléphones portables et la production de microprocesseurs. Et le géant de l’électronique grand public Apple conçoit désormais ses propres puces pour ses ordinateurs, afin de graduellement se passer de celles d’Intel.

Automobiles: usines à l'arrêt par manque de puces électroniques (JT 15/02/2021)

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK