Automobile: PSA bientôt premier partenaire de GM en Russie et Amérique latine

Il confirmait des propos du PDG Dan Akerson dans la presse, mais s'est refusé à donner plus de détails sur l'impact qu'un tel développement pourrait avoir sur la relation avec le partenaire chinois de GM, SAIC.

Si GM et PSA développait leur alliance vers la Russie et l'Amérique latine, le partenariat entre GM et son allié chinois SAIC se trouverait cependant de facto réduite à l'Asie.

PSA et GM, alliés depuis février 2012, devaient jusqu'à présent focaliser leurs efforts communs vers des économies de coûts en Europe, où les deux groupes sont déficitaires et où le marché traverse une crise de la demande.

PSA et Opel, filiale de GM, ont tous deux des capacités de production trop importantes sur le Vieux continent par rapport à leurs ventes. PSA doit fermer son usine d'Aulnay, près de Paris, en 2014, et Opel celle de Bochum (Allemagne, ouest) en 2016, voire 2015.

PSA et GM visent deux milliards de dollars d'économies par an à l'horizon 2016.


AFP
Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK