Australie: le patron de Qantas menacé de mort, le conflit social s'envenime

Un jumbo de la Qantas
Un jumbo de la Qantas - © WILLIAM WEST (archives EPA)

Le patron de la compagnie australienne Qantas a reçu des menaces de mort et des lettres anonymes ont été adressées à l'encadrement de cette société confrontée depuis plusieurs mois à un conflit social important. Les syndicats nient toute responsabilité dans ces menaces et lettres.

Le dirigeant de la compagnie aérienne, Alan Joyce, a annoncé mi-août un plan de restructuration sur cinq ans, qui parie sur la croissance en Asie mais qui entraînera la suppression d'un millier d'emplois.

Ce plan est contesté par le Syndicat des travailleurs du transport (TWU) et deux autres syndicats qui représentent les pilotes et les techniciens. Les syndicats sont en outre en négociations, difficiles, à propos des salaires et des conditions de travail.

Selon le quotidien australien Daily Telegraph, le PDG, de nationalité irlandaise, a reçu une lettre lui disant: "ça va bientôt arriver Paddy (appellation injurieuse donnée aux Irlandais, NDLR). Tu ne vas même pas t'en apercevoir". Une porte-parole de Qantas a confirmé qu'Alan Joyce avait reçu des menaces de mort.

Dans un message adressé aux 35.000 employés de la compagnie, Alan Joyce a indiqué que des cadres avaient reçu "des lettres de menace, y compris chez eux", des actes qu'il qualifie de "répugnants et illégaux".

Les syndicats ont nié toute implication et s'interrogent sur la motivation de la direction de rendre ces faits publics.

Ils indiquent avoir eux aussi reçu des menaces par courriel.

Les vols de Qantas ont été perturbés deux fois fin septembre par des mouvements de grève du personnel au sol, pendant quelques heures.

Belga
Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK