Attaque de drones en Arabie saoudite: le prix du baril de brut a grimpé de 10%

Les installations d'Aramco en Arabie saoudite
Les installations d'Aramco en Arabie saoudite - © FAYEZ NURELDINE - AFP

Les Etats-Unis se disent prêts à riposter après les attaques de drones contre les infrastructures pétrolières en Arabie saoudite. Les Américains pointent la responsabilité de l'Iran. Et, deux jours après ces attaques qui ont réduit de moitié la production saoudienne, les cours du pétrole bondissent : ils sont au plus haut depuis 4 mois. Dans la nuit de dimanche à lundi, le prix du baril de brut a grimpé de 10%.

C'est la conséquence de la réduction brutale de la production de pétrole saoudien. La moitié des exportations saoudiennes en moins: c'est 6% de l'approvisionnement mondial.

Les réparations pourraient prendre des semaines. Pour rassurer, le gouvernement saoudien annonce le recours à ses immenses stocks.

Donald Trump a autorisé l'utilisation des réserves stratégiques américaines de pétrole si besoin. Cela a légèrement freiné la hausse des cours.

Le président américain met aussi en garde : dans un tweet à l'accent guerrier, il se dit prêt à riposter en fonction des vérifications qui doivent arriver d'Arabie saoudite.

Mais son secrétaire d'Etat Mike Pompeo a déjà désigné un coupable : c'est l'Iran, et non les rebelles Houthis du Yemen qui avaient revendiqué l'attaque de drone et sont soutenus par Téhéran.

Photos après l'attaque de drônes yéménites sur une raffinerie d'Arabie Saoudite

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK