Arrestation de Carlos Ghosn: Nissan réclame 83 millions d'euros à l'ancien dirigeant

Selon Nissan, les 83 millions correspondent à une partie du montant soustrait de l’entreprise par la fraude et la mauvaise gestion du fugitif
Selon Nissan, les 83 millions correspondent à une partie du montant soustrait de l’entreprise par la fraude et la mauvaise gestion du fugitif - © TORU YAMANAKA - AFP

Nissan a déposé plainte contre son ancien dirigeant, Carlos Ghosn, au Japon. Le constructeur automobile lui réclame 83,5 millions d’euros d’indemnités, soit selon Nissan une partie du montant soustrait de l’entreprise par la fraude et la mauvaise gestion du fugitif.

Nissan a estimé le montant en se basant sur des versements irréguliers de M. Ghosn, notamment des payements à sa sœur et son avocat ou encore son utilisation privée de l’avion de l’entreprise. Nissan veut également récupérer les frais induits par l’enquête interne.

Les autorités japonaises ont émis fin janvier un nouveau mandat d’arrêt à l’encontre de Carlos Ghosn, soupçonné de malversations lorsqu’il se trouvait à la tête de Nissan. L’ancien patron, aux arrêts domiciliaires en attendant le début de son procès, a pris la fuite et s’est réfugié au Liban à la fin de l’année dernière.

Journal télévisé 09/01/2020

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK