Quand la Chocolaterie Jacques investissait des millions et fêtait son centenaire

La chocolaterie Jacques, à Eupen, est menacée de fermeture. La direction de Baronie, propriétaire de l’entreprise, a annoncé mardi lors d'un conseil d'entreprise extraordinaire qu'elle avait l'intention de fermer la chocolaterie à la mi-mai 2019. Elle explique cette décision par des investissements non rentables et des pertes cumulées importantes depuis 2011.

Cette fermeture, c'est la fin d'une fameuse aventure du chocolat belge. Les chocolat Jacques font partie des pionniers du secteur. Jacques, c'est avant tout l'inventeur du fameux bâton de chocolat, une invention qui sera brevetée en 1936.

Mais c'est bien avant, en 1896, qu'Antoine Jacques a fondé son atelier à Verviers. Un atelier qui marche tellement bien qu'il faut le transférer à Eupen dans les années 1920. Et c'est là que l'entreprise se développe. Les chromos, vignette de papier, sorte d'album Panini avant la lettre, ont réjoui des générations d'enfants collectionneurs. Et la figure du chevalier dessinée sur les premiers emballages est toujours bien présente sur les emballages d'aujourd'hui.

Le déclin des années 2000

La success story s'est prolongée jusque dans les années 50. A l'époque, 250 personnes y travaillent. Jacques est lauréat de prix à l'exportation, un musée du chocolat est installé dans l'entreprise en 1994, comme on le voit dans l'une des archives vidéo ci-dessous. 

Les années 2000 sont celles du déclin progressif. Jacques passe de mains en mains, l'emploi diminue. Aujourd'hui la fermeture est annoncée. Et les amateurs du bâton banane et du moka rhum sont nostalgiques.

Archive 1996 : la chocolaterie Jacques fête son centenaire

Archive 1994 : la chocolaterie Jacques investit 500 millions de francs belges

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK