ArcelorMittal veut garantir la livraison vers le site liégeois depuis Dunkerque

le groupe entend diminuer le délai nécessaire entre la prise de commande des brames à Dunkerque et leur livraison à Liège
le groupe entend diminuer le délai nécessaire entre la prise de commande des brames à Dunkerque et leur livraison à Liège - © ELGA PHOTO ERIC LALMAND

Le groupe sidérurgique ArcelorMittal a plusieurs idées pour garantir la bonne livraison vers son site liégeois à partir du nord de la France, rapporte samedi La Libre Belgique. Le monde politique et les syndicats craignent en effet que l'alimentation en brames (grandes plaques d'acier) et en coils (bobines de tôles) depuis Dunkerque ne soit pas optimale et mette en danger la phase à froid liégeoise.

D'après le journal, ArcelorMittal va donc donner la priorité à l'approvisionnement des installations liégeoises par Dunkerque. Le "finishing" (étapes de galvanisation, d'électrozingage, etc.) de Liège conservera en outre la possibilité d'être approvisionné par d'autres sites en cas de problème avéré. Au sein du groupe, on estime que les liens informatiques et les procédures de gestion de l'approvisionnement sont bien construits et rodés. En 2006, à la suite de la fermeture du haut-fourneau 6 de Seraing, l'usine de Dunkerque avait déjà assuré l'expédition de 838 000 tonnes de brames à Liège et à Charleroi, ainsi que 1,31 million de tonnes de coils à Liège.

Accélérer le transport depuis Dunkerque

Par ailleurs, le groupe entend diminuer le délai nécessaire entre la prise de commande des brames à Dunkerque et leur livraison à Liège. Un autre projet consiste en la création d'un système de commande en urgence pour faire face à des besoins supplémentaire imprévus de la phase à froid liégeoise et de ses clients finaux, comme l'industrie automobile. Pour le transport, ArcelorMittal souhaite notamment utiliser des wagons permettant de limiter le temps d'attente de refroidissement des brames avant expédition. D'autres mesures sont encore envisagées: l'amélioration des liaisons informatiques entres les deux sites ou la présence d'équipes liégeoises sur le site français dans les périodes plus critiques.


Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK