ArcelorMittal multiplie ses pertes par 3,5 au premier trimestre

Le groupe a élargi la fourchette de son objectif annuel d'excédent brut d'exploitation (Ebitda), qui a chuté de 21% au premier trimestre, en la situant entre 6 et 7 milliards de dollars, au lieu de 6,5 et 7 milliards tel qu'annoncé en février.

Quant aux pertes du groupe, elles ont atteint 700 millions de dollars sur les trois premiers mois de l'année, soit 3,5 plus qu'il y a un an, en raison "principalement des effets de change", a-t-il précisé dans un communiqué. Les ventes du géant de l'acier ont également connu une forte baisse de 13,5% à 17,1 milliards de dollars.

"Nous avons affronté nombre de vents contraires au premier trimestre dont la baisse du prix du minerai de fer, le renforcement du dollar et une hausse des importations aux Etats-Unis", a reconnu le directeur général Lakshmi Mittal, cité dans le communiqué.

Le groupe a décidé de prendre des mesures d'économies pour faire face à la chute du prix du minerai de fer dont il a augmenté la production de 5% par rapport à il y a un an. "Nous concentrons nos efforts sur la réduction des coûts de la production minière à hauteur de 15%", a souligné M. Mittal.

Le PDG vise également une "amélioration de la compétitivité de nos opérations aux Etats-Unis", où le groupe a pourtant acquis l'an dernier une nouvelle usine pour se positionner sur un marché de l'automobile en plein redressement.

Le géant de l'acier a en outre réduit de 3 milliards de dollars son budget d'investissements pour 2015.

Les difficultés d'ArcelorMittal sont partiellement compensées par le bon comportement de l'Europe, où l'Ebitda a bondi de 15% au premier trimestre.

Le groupe prévoit enfin "une réduction supplémentaire de la dette nette au cours de l'année". Elle s'élevait à 16,6 milliards de dollars au 31 mars contre 15,8 milliards à la fin de l'année dernière.

 


Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK