ArcelorMittal: des ouvriers occupent les hauts fourneaux de Florange

"A partir d'aujourd'hui, on prend possession de l'usine, on va dans les hauts fourneaux", a déclaré Edouard Martin, du syndicat CFDT, principale figure de la contestation, entouré d'une quinzaine de militants.

Des salariés d'une usine ArcelorMittal de Fos-sur-Mer bloquent par ailleurs l'entrée des camions approvisionnant le site, en solidarité avec leurs collègues de Florange.

Le sidérurgiste ArcelorMittal a retiré jeudi le dossier du projet Ulcos de recherche de captage et de stockage de CO2 à Florange. Mais s'est engagé à le poursuivre.

"Ce qui a été annoncé par la Commission européenne est en parfaite cohérence avec ce qui figure dans l'accord signé avec le gouvernement français", a expliqué ArcelorMittal. "Cela ne signifie en aucun cas l'abandon du projet Ulcos. Cela signifie qu'aujourd'hui, dans l'état actuel des recherches, étant données les difficultés techniques rencontrées, le projet Ulcos remis dans le cadre de l'appel d'offre NER 300 - phase 1 - ne peut être mis en place."

Les critiques contre le choix du Premier ministre Jean-Marc Ayrault de ne pas nationaliser temporairement le site sont reparties après l'annonce du retrait d'ArcelorMittal du projet Ulcos, considéré par beaucoup comme une bouée de sauvetage qui aurait permis de préserver de l'activité.

ArcelorMittal "a enfumé tout le monde", a ainsi réagi le leader syndical Edouard Martin (CFDT).

Cette annonce signe "l'arrêt de mort de la filière liquide", dont font partie les hauts-fourneaux de Florange, a ajouté M. Martin.

Les services du Premier ministre ont également réagi après cette annonce, assurant que le géant de la sidérurgie, "à la demande du gouvernement", s'était "engagé à poursuivre les travaux liés au projet Ulcos" et que l'accord passé vendredi entre le gouvernement et ArcelorMittal était "toujours valable".

Le projet européen Ulcos est un prototype de captage-stockage de CO2 pour réduire drastiquement la pollution de l'industrie de l'acier. Florange est l'un des sites candidats à un financement européen pour mener ce projet, à partir de l'un de ses deux hauts-fourneaux actuellement à l'arrêt.

Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK