Apple va dévoiler une nouvelle gamme d'iPhone "low cost"

Apple va dévoiler une nouvelle gamme d'iPhone "low cost"
Apple va dévoiler une nouvelle gamme d'iPhone "low cost" - © ELIJAH NOUVELAGE - AFP

Apple va dévoiler une nouvelle gamme de smartphones, et selon les fuites, trois nouveaux iPhones seront présentés aujourd'hui. À priori, il n'y a pas d'innovation majeure, mais Apple aime à faire de ces sorties de produits de véritables événements. Car les iPhone représentent entre 50% et 66% des revenus de la marque, rien que par les ventes unitaires de ce téléphone. L’iPhone, c'est la vache à lait d’Apple, qui en a fait sa porte d'entrée vers d'autres revenus, comme l'explique Nicolas van Zeebroeck, professeur d'économie digitale à Solvay.

"L'iPhone est le point d'entrée vers un écosystème qui est l'écosystème d'Apple, bien évidemment. Et ces écosystèmes sont des écosystèmes aujourd'hui dont le terminal de consommation qu'est le téléphone est absolument vital pour garder ce lien prioritaire avec le client. Ça permet de vendre tout un tas de services annexes." Le smartphone est donc devenu la plaque tournante de l'ensemble des services de l'écosystème Apple, en faisant l'outil de consommation par excellence. D'où une évolution au niveau de son design, et de ses dimensions. Nos smartphones deviennent de plus en plus grands, et un des iPhone présenté aujourd'hui devrait mesurer six pouces et demi, c'est-à-dire une diagonale d'écran de 16cm.

Élargir la gamme vers des prix plus bas, un risque ?

Le prix de l'iPhone X avait marqué les esprits en dépassant largement la barre des 1000€. Aujourd'hui, un modèle à 700-900€ devrait être présenté, certains parlent donc d'iPhone "low cost". Pour Nicolas van Zeebroeck, cet élargissement de la gamme avec un smartphone de nouveau à moins de 1000 euros, ça comporte en fait un double risque pour Apple. "La première raison, c'est que quand on ajoute comme ça de nouveaux modèles dans une gamme, on augmente la confusion potentielle. Et c'est bien parce que l'on va amener chaque client à payer le juste prix maximum pour son téléphone, mais ça devient plus difficile de lire l'offre complète et de s'y retrouver. Le deuxième risque, c'est que quand on étire la gamme un peu vers le bas, comme ils semblent vouloir en tout cas de laisser entendre, c'est qu'on risque à un moment de se trouver en porte-à-faux avec l'image haute de gamme qu'Apple nourrit et entretient depuis des années."

Cet élargissement de gamme qui est attendu ce mercredi est quand même, pour Apple, une réaction à la concurrence. Parce qu'Apple a eu le haut de gamme des smartphones comme quasi chasse gardée pendant des années et ce n'est plus le cas aujourd'hui. La marque a reculé en troisième position des ventes mondiales de smartphones: elle a été doublée, pour la première fois, par son concurrent chinois Huawei, qui vise aussi de plus en plus le haut de gamme. Des parts de marché que Apple va tenter aujourd'hui manifestement de reconquérir.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK