Apple risque une amende record pour violation de brevet

Le jury du tribunal de Tyler, au Texas, a estimé qu'Apple avait violé trois brevets d'une société informatique, Mirror Worlds. Il a accordé 208,5 millions de dollars de dommages par brevet en faveur de la compagnie plaignante, rapporte le New York Times dans son édition mardi..

Apple aurait utilisé ces brevets pour créer ses logiciels Cover Flow qui est utilisé dans les iPod et les iPhone mais aussi dans les ordinateurs Mac, Spotlight, un moteur de recherche de fichier et Time Machine, le logiciel de sauvegarde.

Le verdict n'a pas encore été formellement prononcé par le juge et Apple a déposé une motion d'urgence demandant le report de sa décision en mettant en avant des "questions en suspens" concernant deux des trois brevets. Il a aussi contesté que les montants des pénalités puissent s'additionner.

Le groupe californien s'est refusé à tout commentaire, indique le New York Times.

Si le montant du verdict est confirmé, il représenterait l'un des plus important montant de dommages jamais prononcé aux Etats-Unis dans une affaire de violation de la propriété intellectuelle, selon la presse américaine.

La plainte avait été déposée en 2008 par Mirror Worlds, une société fondée par David Gelernter, un professeur d'informatique de l'université Yale.


Avec AFP

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK