Apple Pay: pourquoi les géants du web se lancent dans la banque?

Apple Pay: pourquoi les géants du web se lancent dans la banque?
Apple Pay: pourquoi les géants du web se lancent dans la banque? - © JUSTIN SULLIVAN - AFP

Apple Pay, le service de payement par smartphone de Apple, arrive en Belgique. Et ce n'est pas la première plateforme de payement mobile sans contact chez nous. Le gros concurrent, Google, a lancé son propre système il y a plus d'un an. Pourquoi ces géants du numérique se lancent dans un métier qui n'est, à priori, pas du tout le leur?

Garder le client dans l'univers d'une marque

Ces géants du numérique, cherchent à garder leurs utilisateurs le plus longtemps possible dans leur écosystème, dans l'environnement qu'ils déploient. Facebook, par exemple, propose, lui aussi, son propre moyen de payement de telle sorte qu’une fois qu'un client fait un achat sur la plateforme de vente en ligne du réseau social (Marketplace), il reste sur le site pour payer plutôt que d'être renvoyé vers un site tiers

"En facilitant la vie de l'utilisateur pour ses payements, dans les magasins et sur internet, tout d'un coup, la capacité de consommer est au bout du pouce, explique Nicolas Debray, patron de Semetis, entreprise spécialisée dans la publicité digitale. Il suffit de cliquer pour acheter. Ça devient facile de tout faire avec une seule solution. Avec Google par exemple, on fait des recherches sur le net, on trouve sa route (Google maps), on regarde des vidéos (YouTube), on envoie des mails (Gmail), et maintenant on peut acheter très facilement puisque la solution est directement intégrée au téléphone (Google Pay), tout en restant dans l'environnement Google qui nous devient presque indispensable au quotidien. Maintenant, on fait presque tout, y compris payer, avec ces géants".

En savoir plus sur nos habitudes 

Autre avantage pour les géants du web: ils accumulent des données sur leurs utilisateurs. En payant via leurs plateformes, avec leurs appareils (ordinateurs, téléphones, montres connectées), plutôt que via les services des banques traditionnelles, Apple, Google, Facebook cernent mieux les comportements de consommation de leurs utilisateurs. 

"Grâce au GPS dans nos téléphones, ils savent où nous sommes, il savent le genre de produit qui nous intéresse sur internet rappelle Nicolas Debray. Maintenant grâce aux plateformes de payement qu'ils proposent, ils savent ce qu'on achète, quand, pour quel montant et dans quel magasin. C'est le Saint-Graal pour un publicitaire: la connaissance absolue du consommateur et ses habitudes".

Rendre le smartphone incontournable dans nos vies

Et puis, permettre de payer directement avec le smartphone ou la montre connectée c'est ajouter une corde de plus à leur arc. Les téléphones portables ont déjà remplacé les appareils photo, les agendas, les GPS, les plans, le réveil, la montre, le journal... dans la vie de certains. Ils pourraient bien remplacer nos pièces, nos billets et nos cartes de banque.

"Payer, c'est l'acte quotidien par excellence, dit Nicolas Debray. Si on le fait désormais avec son smartphone, ça renforce son utilisation, ça renforce son importance dans nos vies. Si il est plus important, on lui accorde plus de valeur et donc on accepte de payer un prix plus cher pour l’acquérir".

D'autant que les prix de ces téléphones augmentent, les modèles haut de gamme dépassent désormais largement les mille euros. "Il faut trouver des nouvelles fonctions pour justifier ces prix. Quand on voit la valeur de ces entreprises en bourse, de centaines de milliards et qu'on voit que la moitié des revenus de Apple, c'est leur iPhone, on comprend que c'est primordial pour eux d'ajouter des fonctions comme le payement pour rendre leur smartphone attractif".

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK