Anvers : 13 licenciements dans deux hôtels Radisson, une grève est annoncée

L'entrée d'un hôtel Radisson à Bruxelles
L'entrée d'un hôtel Radisson à Bruxelles - © ERIC LALMAND - BELGA

Treize employés des hôtels Radisson Blu et Park Inn Antwerp vont être licenciés en raison de la crise provoquée par le nouveau coronavirus, annoncent les syndicats socialiste et chrétien vendredi. Ils indiquent que la direction avait déjà précédemment décidé de ne prolonger aucun contrat temporaire. Le front syndical dénonce un simulacre de concertation sociale et a déposé un préavis de grève.

L'intention de licencier a été annoncée il y a quelques jours aux syndicats. Ceux-ci ont, selon leurs dires, tenter de faire bouger les lignes et d'éviter une décision si radicale compte tenu des mesures prises par les autorités jusqu'à la fin de l'année dans le cadre de la crise. "Notre message n'a pas été entendu. Nous avons tenté de réduire le nombre de licenciements, mais là encore nous avons reçu une réponse négative", indiquent les syndicats. Ils disent ensuite avoir tenté d'imposer des conditions de départs "décentes" pour les personnes licenciées et des garanties pour celles qui restent. A nouveau sans succès. La restructuration serait une condition de l'actionnaire pour réinjecter du capital.


►►► À lire aussi : Toutes les infos sur le coronavirus


Le front commun ABVV et ACV affirme qu'une dernière proposition de la direction a été rejetée à 90% du personnel et qu'elle a donc décidé de procéder aux licenciements sans accord social. Les syndicats ont déposé un préavis de grève, qui court jusqu'au 5 juillet.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK