Amoobi: la succes story belge qui scrute votre comportement en magasin

Ses bureaux ? New York, Londres,…et Nivelles. Ses clients ? Ikea, Walmart, Brico, Carrefour, Aldi et Media Markt -entre autres. La société nivelloise Amoobi, spécialisée dans le décryptages des comportements de clients en magasin a été lancée il y a huit ansSes capteurs optiques qui analysent le comportement et le parcours des clients en magasin répondent à des questions essentielles pour les distributeurs: Où vous attardez-vous ? Et pourquoi achetez-vous tel produit - et pas tel autre ?

On analyse comment le client dépense son temps avant de dépenser son argent

Parce que pour Olivier Delangre, CEO d'Amoobi, "un magasin sait ce qui sort, en termes de ventes et de cartes de fidélité – mais pas ce qui se passe à l’intérieur du magasin : parcours, déplacements, expérience client,…"Le dispositif doit donc permettre d'améliorer le trafic dans les magasins physiques, la disposition, le service…et parfois même le volume de ventes. Le tout, sans enregistrer aucune image, et donc de manière anonymisée.

Résultat: entre +5 et +19% de ventes

"On analyse comment le client dépense son temps avant de dépenser son argent – et donc nous mesurons et agrégeons l’ensemble des parcours pour ensuite déterminer une organisation qui fonctionne pour l’ensemble des clients. Ou met-on les fruits, les légumes, les boissons, et les autres départements ? Pour améliorer la performance des entreprises. Nos résultats oscillent entre +5 et +19% des ventes sur les magasins avec lesquels nous avons travaillé. Dans le contexte d’un marché de la distribution qui n’est pas évident".

Sauver les magasins physiques ?

L'ambition semble présomptueuse pour le dirigeant de l'entreprise nivelloise. Mais "c’est une motivation très importante pour nous de travailler dans un secteur qui est généralement l’un des grand pourvoyeur d’emplois dans toutes les économies du monde", souligne-t-il, "un secteur qui fait face à de nombreux défis, qui est extrêmement menacé – entre autres par des pertes d’emplois. La grande distribution doit se réinventer".

La fin des parcours sinueux en magasin

Mettre les produits de première nécessité aux quatre coins du magasin pour être sûr que le client fasse le parcours le plus long possible et soit tenté un maximum de fois, c'est une pratique que le consommateur ne connait que trop bien. Et "ça a marché pendant des années", glisse Oliviver Delangre, tout en affirmant que désormais, "c’est terminé, le modèle s’est un peu inversé".

"Le problème c’est l’abondance de l’offre : commerces de proximité, commerce en ligne,...ce que le client cherche aujourd’hui c’est la facilité, utiliser son temps autrement qu’en passant des heures dans un magasin sinueux. Donc offrir un parcours efficace en magasin permet aujourd’hui de se différencier par rapport à la concurrence".

Quintupler le chiffre d'affaires

Ce service de simplification du parcours du client en magasin devrait permettre à Amoobi de multiplier son chiffre d’affaires par cinq pour 2020 - une ambition "en bonne voie de se réaliser" - même si l'entreprise n'a pas encore atteint la rentabilité: les investissements technologiques en recherches et développement sont importants et restent la pierre angulaire de son activité.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK