Alexandre Mars (EPIC) prône une société où le don sera la norme

Le Français Alexandre Mars a fondé la start-up EPIC, une entreprise à but non-lucratif qui apporte des solutions aux entreprises et aux particuliers afin que le don devienne la norme. Interrogé sur La Première, il explique que le monde d'aujourd'hui "est très libéral et il ne survivra que s'il devient hypersocial". La solution qu'il propose, le don, est "accessible à tout le monde. Il ne faut pas imaginer qu'il y a uniquement les Bill Gates de ce monde qui peuvent le faire. Il suffit que le don soit facile et quasiment indolore. Nous avons développé des solutions pour que chacun puisse donner à son niveau, que ce soit 20 centimes ou 5 euros. C'est une aventure positive, où on ne doit plus accepter l'inacceptable".

"Il y a un monde qui a évolué. Le monde d'il y a 20 ans où les Oncle Picsou rêvaient de se baigner dans des baignoires remplies de pièces en or a changé. La génération qui arrive est différente, ces jeunes de 25-30 ans, qui ont la capacité de choisir où ils vont travailler sont différents. Ils ont des valeurs de partage. Si vous êtes patron aujourd'hui, vous devez comprendre cela sinon cette jeunesse aura de moins en moins envie de travailler pour vous, d'acheter vos produits. C'est une évolution de société" poursuit l'entrepreneur.

Alexandre Mars livre un exemple de ces pratiques de don : chaque qu'il y a un but marqué au cours du championnat de France de football, 100 euros partent directement au bien social, à travers EPIC.

Alexandre Mars est l'auteur de La Révolution du partage (Flammarion).

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK