Airbus livre le premier avion ravitailleur A330 MRTT

Airbus livre le premier avion ravitailleur A330 MRTT
Airbus livre le premier avion ravitailleur A330 MRTT - © Tous droits réservés

Le groupe européen Airbus a annoncé lundi la livraison à une unité multinationale de l'Otan du premier des huit avions ravitailleurs Airbus MRTT ("Multi Role Tanker Transport") commandés en commun par six pays européens, dont la Belgique.

Cette livraison a eu lieu à l'usine d'Airbus Defence & Space (ASD, la filiale militaire du groupe européen), à Getafe, à la périphérie de Madrid, d'où sortent ces appareils après modification, a précisé l'avionneur dans un communiqué.

Cet avion doit rejoindre mardi l'aéroport de Eindhoven (sud des Pays-Bas), d'où opérera la flotte multinationale de huit appareils, la "MRTT Multinational Fleet". La MMF rassemble les Pays-Bas, le Luxembourg, la Norvège, l'Allemagne, la Belgique - qui a signé en février 2018 un accord lui octroyant un millier d'heures de vol par an, soit l'équivalent d'un A330 MRTT pour un montant de 250 millions d'euros - et la République tchèque.

Ces avions sont conçus pour réaliser des missions de ravitaillement en vol, de transport de passagers et/ou de fret et d'évacuation médicale (ou Medevac en jargon militaire).

Les A330 MRTT sont acquis par l'agence de soutien et d'acquisition de l'Otan (la "NATO Support and Procurement Agency", NSPA) installée au Luxembourg. Ils appartiennent à l'Otan et seront immatriculés aux Pays-Bas.

Airbus compte licencier des milliers d'employés

Le constructeur aéronautique Airbus va par ailleurs réduire au cours des deux prochaines années ses productions et livraisons de l'ordre de 40%, et se séparera donc de milliers d'employés dans la foulée. "Nous ne pouvons pas nous dissocier de l'évolution des compagnies aériennes", déclare Guillaume Faury, cadre supérieur d'Airbus, lundi dans le journal allemand Die Welt.

Airbus évoquait à ce jour une réduction de production avoisinant 30%, mais ces prévisions sont désormais passées à 40%. Cette diminution est prévue dès l'an prochain. Pour la plupart des appareils aéronautiques A320, 40 devraient encore être construits par mois. Selon M. Faury de nombreux appareils déjà assemblés sont en ce moment parqués. Les compagnies aériennes ne sont pas preneuses à l'heure actuelle en raison de la pandémie.

Le CEO d'Airbus anticipe que la situation pourrait perdurer jusque 2021 avant que les productions et livraisons reprennent à leurs niveaux normaux. La société va donc procéder à une vague de licenciements. Les spéculations portent sur environ 15.000 de 90.000 emplois dans la division de l'aviation civile. "Il en va de la sécurité de notre avenir", selon M. Faury.

Retiré de la flotte d'Air France, l'A380 a droit à un "water salute" à Roissy (Charles-de-Gaulle), ce 26 juin 2020