Airbags défectueux: Toyota rappelle 2,9 millions de véhicules, dont quelque 30 000 en Belgique

Un véhicule Toyota au showroom de la firme le 8 mai 2015 à Tokyo
Un véhicule Toyota au showroom de la firme le 8 mai 2015 à Tokyo - © YOSHIKAZU TSUNO

Le constructeur japonais d'automobiles Toyota a annoncé jeudi le rappel de 2,86 millions de véhicules supplémentaires, dont quelque 30 000 en Belgique, et le constructeur Nissan près de 200 000 à cause des airbags défectueux de leur compatriote Takata.

Sont concernés pour Toyota 24 modèles produits entre avril 2003 et décembre 2008, le rappel touchant plus particulièrement l'Europe avec près de 1,73 million de voitures nouvellement rappelées.

En Belgique et au Grand-Duché de Luxembourg, 30 413 voitures supplémentaires sont ainsi visées. "Les modèles rappelés en Belgique et au Grand-Duché de Luxembourg sont la Corolla, la Yaris, l'Avensis, l'Avensis Verso, la Picnic et la Lexus SC 430, fabriqués entre avril 2003 et décembre 2008", précise Toyota dans un communiqué, tout en évoquant une campagne menée "préventivement" et ayant pour but de "réduire au minimum le risque que l'airbag ne se déploie pas correctement."

"Tous les propriétaires des véhicules concernés seront contactés prochainement. Les coûts liés à ce rappel seront à charge de Toyota", ajoute le constructeur nippon.

Le mois dernier déjà, Toyota avait demandé le retour au garage de 5 millions de modèles assemblés entre mars 2003 et novembre 2007. Le rappel nouveau de ce jeudi élève le bilan pour le numéro un nippon à près de 11 millions de voitures depuis le début de la crise.

Nissan avait lancé pour sa part en mai le rappel d'1,56 million de véhicules fabriqués entre 2004 et 2008, pour un total qui tourne désormais autour de 4,2 millions d'unités.

Les rappels annoncés en mai avaient concerné 33 000 véhicules Nissan et Toyota en Belgique.

Mitsubishi Motors a aussi annoncé jeudi qu'il allait procéder à des changements d'airbags sur 120 000 automobiles supplémentaires qui doivent se présenter dans les concessions.

Le constructeur le plus touché jusqu'à présent est Honda qui a en tout rappelé près de 20 millions d'automobiles dans le monde.

Les coussins de sécurité défectueux de Takata sont rendus responsables de nombreux incidents et de la mort d'au moins huit personnes.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK