Une nouvelle compagnie "low-cost" suffira-t-elle à relancer Air France-KLM?

La compagnie comptera 10 avions long-courriers d'ici 2020 et exploitera environ 30% de lignes nouvellement créées.
La compagnie comptera 10 avions long-courriers d'ici 2020 et exploitera environ 30% de lignes nouvellement créées. - © AFP

En difficulté face à la concurrence, le groupe Air France-KLM a annoncé ce jeudi son plan de reconquête pour "redevenir un leader du secteur aérien mondial" avec pour point d'orgue la création d'une nouvelle compagnie face à l'"hyper-concurrence" des compagnies du Golfe.

Cette nouvelle compagnie, qui devrait démarrer à l'hiver 2017 sur le moyen-courrier et à l'été 2018 sur le long-courrier, vise à opérer des vols à moindres coûts, mais ne sera pas une low cost en terme de service, assure le groupe, confirmant ainsi des informations divulguées mercredi par des sources proches du dossier et faisant face aux critiques de plus en plus nombreuses sur la qualité des services proposés.

Cette filiale d'Air France sera positionnée "sur des lignes structurellement déficitaires ou fermées au cours des dernières années", selon le groupe aérien. 

Le statu quo n'est pas une option

Jean-Marc Janaillac, qui a pris la tête du groupe Air France-KLM début juillet, présente ce jeudi matin son plan stratégique "Trust Together" (la confiance ensemble). Ce dernier doit permettre à Air France-KLM de "capter notre part de la croissance du transport aérien en améliorant la compétitivité de nos activités", a déclaré Jean-Marc Janaillac, cité dans le communiqué. "Le statu quo n'est pas une option. Nous devons engager une nouvelle dynamique pour redevenir leader sur nos marchés", a-t-il ajouté. 

La nouvelle compagnie, "constituera la réponse du groupe aux compagnies du Golfe qui se développent à bas coûts sur des marchés clés où Air France-KLM souhaite continuer à croître", mais où ses lignes sont déficitaires, précise le communiqué. Un challenge de choix pour le groupe Air France-KLM aux prises avec des visions divergentes sur la manière de réformer le groupe comme évoqué dans les colonnes de nos confrères de Libération.

La nouvelle compagnie se positionnera sur des destinations business et loisirs, avec des standards comparables à ceux d'Air France en termes de qualité, ajoute le communiqué.

La compagnie comptera 10 avions long-courriers d'ici 2020 et exploitera environ 30% de lignes nouvellement créées.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK