Air Canada négocie avec Air Transat pour un rachat à 520 millions de dollars canadiens

Air Canada négocie avec Air Transat pour un rachat à 520 millions de dollars canadiens
Air Canada négocie avec Air Transat pour un rachat à 520 millions de dollars canadiens - © PASCAL PAVANI - AFP

La compagnie aérienne Air Canada a conclu une entente pour acheter le voyagiste canadien Transat pour 520 millions de dollars canadiens (346 millions d'euros), a annoncé jeudi l'entreprise dans un communiqué.

Le voyagiste Transat, qui possède Air Transat, troisième compagnie aérienne canadienne, avait annoncé fin avril examiner des propositions en vue d'un rachat. Les deux entreprises seront regroupées à Montréal si la transaction est approuvée par les autorités réglementaires et les actionnaires.

Dans un communiqué séparé, Transat fait état d'une "période d'exclusivité de négociations de 30 jours" avec Air Canada pour le rachat de toutes les actions de Transat AT inc. à raison de 13 dollars par action.

La concurrence fait rage au Canada

Cette annonce survient trois jours après l'annonce du rachat de Westjet, deuxième compagnie aérienne canadienne, par le fonds d'investissement Onex pour 5 milliards de dollars canadiens. "L'acquisition présente une occasion unique de se mesurer aux plus grands du marché mondial du voyage d'agrément", a déclaré Calin Rovinescu, CEO d'Air Canada.

La première compagnie aérienne canadienne, dont le siège social est situé à Montréal depuis 1949, compte 36.000 employés dans le monde et a transporté plus de 10 millions de passagers au départ de Montréal en 2018, selon Air Canada.

Transat, qui compte 5.000 employés dans le monde, avait annoncé fin avril être convoité par "plus d'une partie concernant une transaction potentielle visant l'acquisition de la société".

Fondée il y a 33 ans

Cofondateur de Transat il y a 33 ans, le Premier ministre du Québec, François Legault, a déclaré jeudi à la presse avoir eu "un pincement au coeur" suite à cette annonce.

Néanmoins, cette transaction prévue est une "bonne nouvelle" car le plus important est de "s'assurer que le siège social est au Québec", a dit le dirigeant, qui a cédé ses actions dans la compagnie il y a plus de 20 ans.

"Cette solution toute québécoise permettra de conserver des emplois de grande qualité au sein de la direction générale et des fonctions clés au siège social à Montréal, ainsi que de fournir une plateforme pour une croissance et des emplois futurs", a commenté Air Canada dans son communiqué.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK