Agoria lance un appel à l'aide: il faut cinq fois plus d'informaticiens

Image d'illustration
Image d'illustration - © EPA/EVERT ELZINGA

La Wallonie manque "cruellement" d'informaticiens, selon la Fédération de l'industrie technologique (Agoria), précisant que seulement 283 diplômés en informatique sont sortis l'an dernier de baccalauréats et de masters. Il en faudrait cinq fois plus pour satisfaire la demande du marché, a-t-elle indiqué mercredi, à l'occasion de la centième visite d'un informaticien dans une école.

La campagne "100 informaticiens dans 100 écoles" a été lancée en 2009 par Agoria, épaulée par la Région wallonne et la Communauté française, afin de sensibiliser les élèves de cinquième secondaire et de rhéto aux métiers de l'informatique.

Mercredi, la 100e visite d'un informaticien s'est tenue à l'Institut de la Providence à Gosselies. La ministre de l'Enseignement obligatoire, Marie-Dominique Simonet (cdH), était présente. Le directeur général d'Agoria Wallonie, Thierry Castagne, en a profité pour rappeler le manque de jeunes informaticiens.

Selon lui, il y a encore trop de préjugés sur la profession, ce qui freine les jeunes à entamer ces études. Ainsi, un informaticien n'est pas collé à son écran du matin au soir ; il travaille sur des projets en équipe, est créatif, partage son savoir-faire et ses connaissances, rencontre des clients, etc.

"On recherche des informaticiens dans les banques, les services publics, les administrations, l'industrie, la recherche, les chaînes de magasins,... Au début de cette année, il y avait 8000 postes d'informaticien à pourvoir dans l'ensemble de l'économie belge", a-t-il ajouté.

La pénurie de "personnel informatique" étant loin d'être résorbée, Agoria entend poursuivre son opération dans les écoles. De plus, elle lancera une vaste campagne de sensibilisation sur le sujet en octobre.


Belga
Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK