Adolphe Sax & Cie souhaite fabriquer des saxophones avec des douilles de la Guerre 14-18

L'instrument sera orné d'une gravure
L'instrument sera orné d'une gravure - © Tous droits réservés

À l'approche du centième anniversaire de l'Armistice, le fabricant de saxophones belge Adolphe Sax & Cie a eu une idée originale: produire une série limitée de 193 saxophones à partir de douilles datant de la Première Guerre mondiale. Certains de ces instruments à vent seront ensuite vendus aux enchères pour la bonne cause.

Le projet s'appelle "Sax for Pax" en référence à la porte de la paix, construite sur les cendres de l'ancienne tour de l'Yser à Dixmude. Concrètement, le fabricant de saxophones collectera des douilles de la Grande Guerre puis les fera fondre, a expliqué jeudi le propriétaire de la seule filiale de production de saxophones belge, Karel Goetghebeur.

L'instrument sera orné d'une gravure avec la représentation de la porte de la paix à Dixmude, de la porte de Menin à Ypres ou du cimetière militaire de Tyne Cot près de Passendale. Les clés du saxophone seront en bois de crosse de fusil Lee-Enfield. Il s'agissait de la principale arme d'infanterie des forces armées britanniques durant la guerre.

Les saxophones seront livrés au plus tôt à partir de septembre 2019. Leur prix tournera autour de 5.000 euros. Trois exemplaires seront par ailleurs vendus aux enchères à des fins caritatives.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK