Accord sectoriel trouvé dans l'industrie alimentaire, annonce la CSC

Un accord a été trouvé par les partenaires sociaux dans le secteur de l'industrie alimentaire, annonce la CSC Alimentation et Services. Il "offre des avancées à l'ensemble des travailleurs et travailleuses du secteur, de tous âges", se réjouit le syndicat déplorant toutefois de ne pouvoir en faire davantage en raison de la marge salariale limitée à 0,4% par le gouvernement. Les négociations "difficiles et éprouvantes" ont abouti à une augmentation salariale de 7 centimes minimum par heure au 1er janvier 2022, en plus de l'indexation de ±2,73%.

L'accord prévoit également des chèques de consommation de 150 euros minimum et une prime brute unique de 150 euros en janvier.  Un meilleur remboursement des frais de transport et de garde d'enfants, une augmentation des jours de fin de carrière et davantage de formations font également partie des avancées obtenues par les syndicats. "Nous avons obtenu le maximum, faire plus n'était pas possible en raison de la norme salariale fixée par le gouvernement. C'est pourquoi nous continuons notre lutte contre cette loi, qui est injuste", souligne encore la CSC. 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK