À trois jours d'un sommet de l'UE, les Bourses creusent leurs pertes

Un écran installé à la Bourse de Milan
Un écran installé à la Bourse de Milan - © Olivier Morin (AFP)

Les Bourses européennes creusaient leurs pertes lundi en début d'après-midi, les marchés affichaient une grande nervosité à trois jours d'un sommet européen crucial les 28 et 29 juin, tandis que les taux espagnols et italiens se tendaient à nouveau. Au même moment, Chypre a demandé une aide financière à la zone euro.

Vers 14H00 (12H00 GMT), Paris perdait 1,87%, Londres 0,67%, Francfort 1,74%, Madrid 2,72%, Milan 0,87%. Athènes chutait de 4,35% en tout début d'après-midi.

Le sommet européen jeudi et vendredi doit se pencher sur les difficultés les plus urgentes rencontrées dans la zone euro notamment par l'Espagne et la Grèce.

Les marchés attendent des solutions qui permettraient à la zone euro de retrouver le chemin de la prospérité et donneraient du même coup un souffle d'air frais à l'économie mondiale dans son ensemble.

"Il y a encore beaucoup d'interrogations sur la zone euro", souligne Yves Marçais, vendeur d'actions de Global Equities

"Les réformes institutionnelles et les perspectives de moyen terme ne suffisent pas. Il faudra que les dirigeants européens arrivent avec des solutions concrètes et efficaces", selon lui.

Les marchés avaient par ailleurs peu réagi à la demande officielle d'aide faite par l'Espagne pour ses banques auprès de la zone euro. Les détails du plan ne devraient être prêts que le 9 juillet, date de la prochaine réunion de l'Eurogroupe.

Signe des inquiétudes récurrentes, les taux d'emprunts de l'Espagne et de l'Italie connaissaient à nouveau lundi matin une nette tension, après quelques jours d'accalmie.

En fin de journée, Chypre a demandé lundi l'aide financière de la zone euro, selon un communiqué officiel. "Le gouvernement de la République de Chypre a informé aujourd'hui les autorités européennes compétentes de sa décision de présenter à la zone euro une demande d'aide financière", selon le communiqué.

Après l'Espagne, qui a également fait une demande formelle d'aide pour ses banques à la zone euro lundi, Chypre devient le cinquième pays de l'union monétaire à faire appel à une assistance financière de ses partenaires.

Chypre prendra la présidence de l'Union Européenne le 1er juillet pour une durée de 6 mois.

 

AFP

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK