A Berlin, le nouvel aéroport ouvre ce mercredi, avec neuf ans de retard

A Berlin, le nouvel aéroport ouvre ce mercredi, avec neuf ans de retard
A Berlin, le nouvel aéroport ouvre ce mercredi, avec neuf ans de retard - © TOBIAS SCHWARZ - AFP

Le grand aéroport international BER de Berlin va bien ouvrir le 31 octobre, avec neuf ans de retard et un coût bien supérieur aux prévisions initiales, a confirmé mardi le directeur général du projet.

"Le 31 octobre 2020, le BER va ouvrir. La capitale allemande va enfin disposer d’un aéroport répondant aux standards internationaux", a salué Engelbert Lütke-Daldrup lors d’une conférence de presse.

Le terminal 1 de cet aéroport situé au sud de Berlin ouvrira dès cette date avec l’atterrissage de premiers avions de Lufthansa et EasyJet. Des magasins et un office de tourisme seront aussi ouverts à cette date.

L’actuel aéroport de Schönefeld, également au sud de la capitale, deviendra lui le terminal 5. D’autres terminaux ne devraient ouvrir que l’an prochain du fait de la baisse d’activité liée à l’épidémie.

De premiers vols commerciaux devraient être assurés dès le 1er novembre au matin par EasyJet, vers une destination qui reste à définir par la compagnie aérienne. La desserte par trains S-Bahn sera assurée dès le 25 octobre.


►►► À lire aussi : "Défauts de conception", "culture de dissimulation" : le rapport du Congrès américain épingle sévèrement Boeing et l’autorité de régulation américaine


Pandémie oblige, les festivités seront très limitées pour saluer l’ouverture. "Il n’y aura pas de grande fête, il y aura juste l’ouverture", a expliqué M. Lütke-Daltrup.

La construction de cet aéroport, entamée en 2006 et censée initialement être achevée fin 2010 a pris des retards colossaux à cause de négligences et d’erreurs graves de conception.

"Le chemin vers l’ouverture n’a pas été facile", a reconnu M. Lütke-Daldrup, confiant la "honte" des ingénieurs allemands. Après tant d’années de retard, "il n’y a aucune raison de se vanter", a-t-il admis.

Le coût de ce nouvel aéroport, initialement estimé à 1,7 milliard d’euros, a lui grimpé à 6,5 milliards.

Avant l’épidémie, avec l’explosion du tourisme et de nouvelles arrivées dans la capitale, le BER, situé à 25 kilomètres de la Porte de Brandebourg, était déjà considéré comme étant sous-dimensionné.

L’aéroport de Tegel, dans le nord-ouest de Berlin, fermera lui ses portes le 8 novembre après un dernier vol assuré par la compagnie Air France à destination de Paris.

Avec plus de 24 millions de passagers en 2019, Tegel est le quatrième le plus fréquenté après Francfort, Munich et Düsseldorf.

Il avait été construit en 90 jours seulement par des travailleurs allemands avec les forces alliées françaises et américaines pendant le blocus de Berlin par les Soviétiques en 1948-1949.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK