6,4 millions de joueurs en 2020: la crise du Covid a plutôt épargné la Loterie nationale

Résultat stable pour la Loterie nationale
Résultat stable pour la Loterie nationale - © LAURIE DIEFFEMBACQ - BELGA

La Loterie nationale a bien résisté à la période de crise sanitaire enregistrant un montant de mises comparable à celui de 2019, à 1,436 milliard d’euros. Il s’agit d’une baisse de 6 millions d’euros par rapport à l’année 2019.

La stratégie financière de la Loterie nationale est de viser beaucoup de joueurs jouant à une fréquence modérée. Ainsi, en 2020, la Loterie nationale a attiré 6,4 millions de joueurs qui ont en moyenne misé 5,2 euros. Ces joueurs ont en moyenne joué environ tous les 8 jours.

La crise du coronavirus n’a donc eu qu’un impact marginal sur les résultats financiers de l’entreprise publique. "Nous avons pu compenser par notre croissance moyenne de 4,5% par an sur les 5 dernières années" déclare le président du comité de direction Jannie Haek. "Avec cette croissance durable, on a pu compenser nos pertes Covid-19 et ainsi avoir un résultat qui est stable par rapport à l’année passée. C’est une stratégie qui fonctionne très bien et qui est basée sur plus de diversité au sein de nos joueurs, de nos jeux et de nos employés. La diversité protège dans des périodes volatiles comme aujourd’hui", explique-t-il.

Une autre explication de ce maintien serait la volonté du Belge de s’évader durant cette période de pandémie. "Le produit de la Loterie nationale est un produit ludique, qui crée des rêves, qui permet d’entretenir l’espoir. La population belge a été assez bien déprimée durant ces derniers mois et a trouvé les 5 euros dans la poche pour continuer à jouer un petit peu et se créer un moment d’espoir, un moment de gain explique Jean-Nicolas David, directeur financier.

15 millions de plus pour des bonnes causes

L’année dernière, les joueurs ont misé pour un total de 1,436 milliard d’euros94 millions de gagnants se sont partagé plus de 817 millions d’euros de gains. Les 619 millions d’euros restants sont répartis pour faire face aux frais de fonctionnement, au sponsoring, aux versements de commissions auprès des libraires.

Par ailleurs, 335 millions sont restitués à des bonnes causes, par exemple la Fondation contre le cancer, ou les Resto du cœur. "Malgré la crise, on continue à servir ce deuxième type de gagnant en parvenant cette année à l’augmenter puisqu’on a décidé avec notre Secrétaire d’Etat (Sammy Mahdi, ndlr) qui a notre tutelle d’augmenter notre montant de contribution en retour à la société de 15 millions, ce qui est assez exceptionnelle pour une année très compliquée” explique Jean-Nicolas David.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK