55 magasins fermés en 3 mois: un été meurtier pour le commerce namurois

Cet été à Namur, l'ouverture en grandes pompes d'un Burger King a un peu masqué une vague de fermetures : Alice Délice, Women Secrets, Eram, New Look... L'asbl de gestion du centre-ville, le Gau, a recensé 55 fermetures depuis le mois de juin.

"C'est deux fois plus que l'année dernière, commente Sylvie André, la directrice du Gau. Et ce qui est particulièrement inquiétant, c'est la concentration de ces fermetures dans l'hyper-centre."

Ce 15 septembre 2017, le taux de cellules commerciales vides dans le centre de Namur atteint 20%. Les volets sont fermés dans un magasin sur cinq. "Depuis une dizaine d'années, on tournait autour de 10 à 15% de cellules vides, compare Sylvie André. 20 % c'est énorme !"

Namur dégringole dans le classement

Un été meurtrier qui fait dégringoler Namur dans le classement des villes wallonnes, loin derrière le premier de la classe, Ottignies-Louvain-la-Neuve (1% de surfaces vides) ou encore Waterloo (10%). Si les chiffres se confirment, Namur fait désormais moins bien que Liège (16%), dont le commerce du centre-ville semble par contre reprendre du poil de la bête.

Comment expliquer ce brusque recul de Namur ? Les nombreux chantiers et les problèmes de mobilité rendent le centre-ville provisoirement moins attractif. Mais il faut sans doute aussi mentionner l'incertitude qui plane autour du projet de centre commercial au Parc Léopold. Depuis la déconfiture de l'ancien promoteur, Urbanove, il y a presqu'un an, aucune information n'a filtré sur les intentions du nouveau promoteur, le groupe Besix.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK