50 patrons flamands adressent une lettre ouverte au monde politique

Les grosses entreprises profitent du système fiscal belge disent les patrons du nord du pays.
Les grosses entreprises profitent du système fiscal belge disent les patrons du nord du pays. - © PHILIPPE HUGUEN - AFP

Une lettre qui contient 36 propositions pour une meilleure politique a été remise par les chefs d’entreprise du nord du pays. Il y est notamment question d’une réforme complète de la fiscalité.

Les grosses entreprises profitent du système

Tout part d’un constat qui peut paraître surprenant : les grandes entreprises, grâce aux meilleurs spécialistes, profitent de la complexité fiscale. Ils échappent par des petites portes et paient très peu d’impôts. C’est ainsi que la pression fiscale se déplace sur le brave citoyen et les autres entreprises. Fin de citation.

Du coup les 50 patrons veulent renverser la tendance. Ils demandent un impôt uniforme sur toutes les plus-values, y compris les bénéfices d’actions, de dividendes, de loyers et d’héritages.

Une importante dette de l’Etat et des impôts élevés

Les patrons souhaitent la simplification de la fiscalité. Et, grande nouveauté, ils proposent des taxes environnementales. Taxe sur les avions et taxes plus élevées sur les combustibles fossiles.

Pour Karel De Boeck, l’ex-patron de Dexia et Fortis, et un des initiateurs de la lettre, la situation du pays est trop grave. Une importante dette de l’Etat alors que les impôts sont élevés. Les signataires estiment encore que les sans-papiers devraient avoir un accès plus rapide au marché du travail.

Une information des journaux de Tijd et l’Echo. La lettre devrait être traduite en français aujourd’hui.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK