220 travailleurs de Getronics seront bien licenciés

Deux repreneurs, les entreprises d'ICT Cegeka et Connectis, ont pu reprendre 110 emplois.
Deux repreneurs, les entreprises d'ICT Cegeka et Connectis, ont pu reprendre 110 emplois. - © INE GILLIS - BELGA

Deux cent vingt travailleurs de Getronics Belux seront bien licenciés, a fait savoir vendredi le syndicat chrétien ACV/CSC.

La faillite de la filiale belgo-luxembourgeoise de ce groupe spécialisé en informatique avait été prononcée il y a quelques semaines. Deux repreneurs, les entreprises d'ICT Cegeka et Connectis, ont pu sauver 110 emplois mais pour 220 salariés, aucune solution n'a été trouvée.

"Cegeka est un acteur légitime et nous sommes donc satisfaits. Mais Connectis fait partie du groupe qui a commencé à démanteler la filiale Belux début de l'été. Nous voilà donc sous la houlette de ceux qui nous ont d'abord sabordés", avait commenté alors un représentant du syndicat chrétien.

Après avoir trouvé deux repreneurs, des recherches ont encore été menées pour attirer d'autres candidats. Mais le 10 novembre, la faillite de la société ICT établie à Diegem a été prononcée. Le sort des travailleurs restants était encore incertain mais il apparaît aujourd'hui que 99% d'entre eux sont licenciés. "Il en reste encore trois ou quatre qui aident les curateurs avec leurs connaissances sur l'entreprise", explique l'ACV/CSC.

"Le personnel a reçu une indemnité de licenciements du FFE (Fonds d'indemnisation des travailleurs licenciés en cas de fermeture d'entreprises), mais celle-ci est plafonnée. Si les travailleurs avaient été licenciés sans faillite à la clé, ils auraient pu prétendre à des montants beaucoup plus élevés."

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK