2011-2012: une perte de 4,5 milliards d'euros pour le japonais Sony

Sony en perte
Sony en perte - © FRANCK ROBICHON

Le fleuron japonais de l'électronique Sony a fait état jeudi pour 2011-2012 d'une perte nette de 456,7 milliards de yens (4,5 milliards d'euros). Il table toutefois sur un retour dans le vert pour l'exercice en cours.

Sony, qui avait déjà déploré une perte nette de 260 milliards de yens en 2010-2011, n'est pas parvenu à dégager un seul yen de marge tant il a été malmené au cours des douze mois pris en compte.

Outre le séisme et le tsunami du 11 mars 2011 au Japon, Sony a souffert de la chute des ventes de TV dans l'archipel à partir de l'été, du ralentissement de la demande internationale dû à la crise en Europe, de la hausse subséquente de la monnaie japonaise, de la concurrence sud-coréenne et des inondations en Thaïlande.

Ses ventes annuelles sont tombées à 6493,21 milliards de yens contre 7181 milliards un an plus tôt, et le groupe a accusé un déficit d'exploitation de 67,28 milliards de yens, contre un bénéfice opérationnel de quelque 200 milliards en 2010-2011.

Sa division des "produits et services grand public", la plus importante, est tombée dans le rouge à cause de revenus en chute de 18,5% sur un an, de même que celle des mobiles et celle des solutions professionnelles dont les recettes ont dévissé de 12,6%. Sony a également été forcé de prendre en considération des impôts importants aux Etats-Unis.

Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK